Foot - L1 - L'OM sauvé par ses remplaçants Dimitri Payet et Valère Germain contre Montpellier

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'OM, longtemps accroché par Montpellier, a fini par l'emporter grâce à deux buts de ses remplaçants Dimitri Payet et Valère Germain (3-1) ce mercredi, et reste au contact du podium. Le match L'OM a survécu à la maladresse de Dario Benedetto et tous les choix d'André Villas-Boas, l'entraîneur portugais, ont été validés, de la titularisation surprise de Nemanja Radonjic, aux entrées de Dimitri Payet et Valère Germain, les trois buteurs du soir. Les Marseillais se sont imposés face à Montpellier (3-1) après une première période très maîtrisée et une seconde beaucoup moins, sauf dans les dix dernières minutes. Longtemps accroché par les Montpelliérains, le club phocéen a renoué avec le succès, après une fin d'année 2020 marquée par trois matches sans victoire (deux défaites et un résultat nul). L'affaire aurait dû être réglée bien plus tôt mais Benedetto, plus remuant que d'habitude, s'est montré aussi très maladroit devant le but dans des positions pourtant idéales (23e, 26e, 57e). lire aussi Le film d'OM-Montpellier C'est finalement Radonjic, titulaire surprise pour la deuxième fois de la saison en L1, qui a ouvert le score de la tête (1-0, 41e), après un superbe centre de Florian Thauvin. Le premier but du Serbe depuis février 2020. Après plusieurs avertissements très dangereux d'Andy Delort (39e, 44e), Montpellier a égalisé dès le retour du vestiaire par Florent Mollet d'une frappe très excentrée sur laquelle Steve Mandanda ne s'est pas assez bien couché (1-1, 52e). Les Marseillais ont eu beau crier au hors-jeu de position de Delort, le but a été validé par l'arbitre Stéphanie Frappart. L'OM a souffert ensuite jusqu'aux changements d'« AVB ». Et il a fallu l'entrée de Dimitri Payet (73e) pour débloquer une situation mal embarquée. La frappe du droit à l'entrée de la surface du Réunionnais a fait mouche (2-1, 80e) avant qu'un autre entrant, Valère Germain, sur une passe de Khaoui, ne donne une victoire plus large à l'OM (3-1, 84e). Le club phocéen est 5e de L1 avec deux matches en retard à disputer contre Lens (20 janvier) et Nice. Même si Lyon s'échappe en tête, les Marseillais ont repris des points sur Paris, Rennes et surtout Lille, battu par Angers (1-2). Une soirée réussie donc. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Payet, remplaçant revanchard Cette saison, Villas-Boas ne prend pas vraiment de gants avec le Réunionnais, qu'il n'hésite pas à mettre sur le banc plus souvent que lors de sa première saison à Marseille. Homme de base de la qualification en Ligue des champions l'année dernière, Payet, perturbé par les coupures, le Covid-19 et sa forme physique, n'a pas le même rendement cette saison. Mais l'International français (38 sélections, 8 buts) ne lâche pas. Face à Montpellier, c'est lui qui a débloqué la situation et il fallait voir sa rage sur son but pour mesurer aussi sa frustration d'être moins souvent titulaire. Entré à la 73e, le milieu offensif, collé à la ligne de touche à gauche, a d'abord trouvé un relais avec Boubacar Kamara, avant de longer la surface de réparation, d'éliminer Congré et de placer une frappe imparable du droit à ras de terre (2-1, 80e). Ensuite, un autre entrant, Germain, a fini le travail quelques minutes plus tard (3-1, 84e). lire aussi Dimitri Payet, le milieu de l'OM : « Quand je marque, je maigris » 3 3 tirs tentés cette saison pour Valère Germain, trois buts après ceux contre Lille (1-1) et Nîmes (2-0) : avec 100 % de réussite, l'attaquant marseillais est le plus efficace des 5 grands Championnats européens