Foot - L1 - LOSC - L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier veut la même dérogation pour tous les internationaux

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Christophe Galtier s'est dit « très énervé » par la différence de traitement entre les internationaux français, qui bénéficieront d'une dérogation à leur retour de Bosnie-Herzégovine, et d'autres joueurs qui devront s'isoler sept jours avant de pouvoir rejouer. Christophe Galtier (entraîneur du LOSC, vendredi en conférence de presse) : « Des accords sont en train d'être trouvés entre le club (le LOSC) et les fédérations concernées pour que les joueurs soient disponibles pour leur sélection sans subir une septaine à leur retour de sélection, avant le match de Paris (le 3 avril). Je trouve bien que l'équipe de France puisse bénéficier de tous ses joueurs mais j'ai du mal à comprendre que le gouvernement ne donne pas une dérogation à tous les joueurs étrangers qui vont jouer à l'extérieur - comme ceux de l'équipe de France - et qui, eux, devront subir une septaine à leur retour alors qu'ils sont salariés en France. Je parle de joueurs étrangers mais je parle aussi de joueurs français : les binationaux qui sont Français, qui vont jouer pour une sélection étrangère et qui ne pourront peut-être pas jouer le prochain match avec leur club, à leur retour en France. Les binationaux qui vont jouer en Afrique devront observer une septaine... mais que ce soient les binationaux comme nos Portugais ou nos Turcs, on vit tous au même endroit, on est tous hyper vigilants, on vit tous dans notre bulle, les joueurs font des tests à chaque fois quand ils partent dans leur sélection. « Tout le monde devrait avoir une dérogation » Je ne vois pas pourquoi on ne leur donne pas une dérogation, ça éviterait tous ces problèmes. Je suis très énervé, je trouve que ce n'est pas juste. Tout le monde devrait avoir une dérogation. C'est une période importante pour les sélections : mettez-vous à la place des sélectionneurs qui doivent se priver de leurs joueurs pour de matches de qualification à une Coupe du monde... Et mettez-vous à la place des clubs qui laissent partir leurs joueurs en sélection avec le risque de ne pas pouvoir les avoir pour le match qui suit leur retour. lire aussi Christophe Galtier, avant Lille-Nîmes : « Je leur ai parlé du PSG contre Nantes » Je suis pour le maintien des matches éliminatoires pour la Coupe du monde (ils ont été reportés en Amérique du Sud) mais j'accorderais des dérogations à tous les joueurs salariés en France pour qu'ils puissent revenir et jouer le match suivant. »