Foot - L1 - Retard - Lyon s'impose à Metz en match à rejouer de la 16e journée de Ligue 1

L'Equipe.fr
Alexandre Lacazette est titulaire à la pointe de l'attaque lyonnaise pour la réception de Nantes ce dimanche (17h00).

Dans un huis clos toujours difficile à appréhender, Lyon s'est imposé sur la pelouse de Metz ce mercredi, en match à rejouer de la 16e journée de Ligue 1 (3-0). Les Lyonnais confortent ainsi leur quatrième place.Le match : 0-3 Après la défaite face au PSG (1-2) et le nul frustrant concédé contre Rennes (1-1), Lyon se devait de réagir sur la pelouse de Metz ce mercredi. Après les incidents du 3 décembre dernier, ce match à rejouer de la 16e journée de Ligue 1 donnait aux Lyonnais une occasion de conforter leur quatrième place, et les hommes de Genesio ont su se montrer patient pour y parvenir, face à des Messins souvent intéressants. Les deux équipes ont dû s'habituer à ce contexte de huis clos toujours difficile à appréhender.Le film du matchLe film du match Privé de Diabaté et d'Erding, Metz a été contraint de se présenter avec Opa Nguette dans une position d'attaquant de pointe inhabituelle pour lui. Celui-ci a pourtant réalisé une belle performance, et les Grenats n'ont pas hésité à se montrer offensifs. Milan (7e), Mollet (42e) et Nguette (56e) notamment ont eu l'occasion de tromper Lopes. Lyon a mis un peu de temps à entrer dans son match, mais aurait pu atteindre la mi-temps avec l'avantage. D'abord sur une superbe frappe de Fekir (23e, voir par ailleurs) puis sur une énorme occasion de Diakhaby sur corner (45e+1). L'OL a imposé un gros pressing en début de seconde période, et Lacazette a débloqué la situation, en profitant d'une ouverture de Tousart (58e). Les Lyonnais ont alors assis leur domination, et un une-deux Fekir-Lacazette (66e) aurait pu offrir le break à l'OL (66e). Lopes a bien négocié les quelques ballons qui se sont présentés, et Lyon a fini par faire craquer les Grenats en toute fin de rencontre, grâce à un bon coaching de Genesio, qui a vu deux de ses remplaçants marquer. D'abord, Tolisso a servi Ferri qui a fait le break d'un petit ballon piqué (87e). Puis Tolisso a inscrit un troisième but dans le temps additionnel (90e), exploitant un centre de Fekir. Le score est plutôt dur pour Metz, mais la seconde période de l'OL a été remarquable.L'homme : Le réveil de LacazettePassé à côté de son match à Rennes, avec notamment un penalty manqué qui a coûté cher, Lacazette a offert trois points importants à l'OL trois jours plus tard. L'attaquant de l'OL a souvent combiné avec Fekir et le duo a fini par faire craquer la défense messine. L'attaquant de Lyon a inscrit son 24e but de la saison en L1 dans un style bien à lui. Sur une ouverture de Tousart, il s'est débarrassé de Milan d'une feinte de corps avant d'accélérer et de tromper Didillon d'un plat du pied (58e). Revanchard, Lacazette est sorti à dix minutes de la fin, un peu ronchon, sans doute frustré de n'avoir pas pu faire plus pour se racheter.Le fait : la barre de FekirDe retour dans le onze de départ après avoir débuté sur le banc contre Rennes, Nabil Fekir était aligné dans une position axiale, derrière Lacazette, le poste qu'il affectionne le plus. La position de l'international français avait beaucoup fait parler ces derniers jours, avec notamment une grosse pique de Bernard Lacombe. Fekir a failli donner la plus belle des réponses aux sceptiques. A la 23e minute, il a armé une volée du gauche soudaine et superbe, qui s'est écrasée sur la barre de Didillon. Fekir a été de tous les bons coups de l'OL, même s'il a parfois fait les mauvais choix (84e). Il a délivré une passe décisive pour Tolisso en fin de match.Hinschberger : «C'est dégueulasse»Genesio : «Le contrat est rempli»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages