Foot - L1 - Médias - Laurent Lachand (Canal+) : « Accompagner la course des joueurs »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Réalisateur du foot à Canal+, Laurent Lachand tente d'améliorer la retransmission des matches qui se déroulent actuellement à huis clos. Samedi soir, pour PSG-Rennes (21 heures), il testera notamment une nouvelle caméra qui permettra des travellings aériens. Samedi soir, Canal+ testera une série de nouveaux dispositifs à l'occasion de PSG-Rennes (21 heures). Une « nouvelle caméra exclusive » notamment, la « Air Cam » (installée à mi-hauteur, elle pourra réaliser des travellings), mais aussi un nouvel outil d'interactivité permettant aux téléspectateurs de réagir à des actions de jeu ou de répondre à de petits sondages autour du match. Alors que la rencontre sera également retransmise par Téléfoot, Laurent Lachand, le réalisateur du foot à Canal+, détaille la démarche de la chaîne cryptée. « Comment est venue l'idée d'utiliser cette nouvelle caméra sur un match de foot ?
C'était un sujet qui m'avait interpellé il y a très longtemps, mais j'avais renoncé face à la complexité de l'installation. J'avais aussi bien noté ce câble, qu'on voit sur les Grands Prix de F1 sur Canal, qui court tout le long du stand et permet d'accompagner les pilotes quand ils vont changer leurs pneus. Mais dans un stade plein, ce n'est pas forcément facile à installer. On a échangé avec Éric Carrière (consultant), Stéphane Guy (journaliste), David Barouh, rédacteur en chef du foot à Canal+, on pense que ça peut apporter un point de vue, que ça peut accompagner le match. Avec le huis clos, le spectacle perd en qualité. Est-ce que ça pousse les réalisateurs à trouver de nouvelles solutions pour faire évoluer la réalisation ?
La Air Cam, c'est quelque chose qui est un peu dans l'air du temps. Je l'ai vue sur un match de Premier League diffusé sur Canal, un Everton-Liverpool. Cette idée émerge un peu partout ailleurs, donc on est dans le bon tempo. « Ce n'est pas une révolution. Le but, ce n'est pas de changer les codes de tout le monde mais de tenter quelque chose qui permet d'apporter un peu plus de dynamique au jeu » Les chaînes de télévision annoncent souvent des innovations révolutionnaires qui, au final, ne changent pas forcément grand-chose...
Ce n'est pas une révolution. Le but, ce n'est pas de changer les codes de tout le monde mais de tenter quelque chose qui permet d'apporter un peu plus de dynamique au jeu. Quand on fait des évolutions, celles qui restent sont celles qui sont au service du jeu. Les gadgets, ils disparaissent. Par exemple, l'aide à la visibilité sur les hors-jeu grâce à un élément virtuel, c'est venu de Canal et ç'a été repris comme un standard mondial. Qu'est-ce que cette caméra apporte de vraiment nouveau ?
Imaginez une contre-attaque de Mbappé où on part du côté gauche du stade. D'habitude, on aurait été avec une caméra fixe qui suit la remontée de ballon de Mbappé. Là, on va être au niveau de la récupération du joueur et on va remonter en mouvement avec lui, jusqu'au but qui se passe de l'autre côté à droite du terrain. On va être en dynamique, en parallèle avec la course du joueur. Le protocole sanitaire a des conséquences sur la réalisation des matches, comment vous êtes-vous adaptés pour garder la même qualité de réalisation ?
Aujourd'hui, on n'a pas le droit de mettre un cadreur à moins de deux mètres d'un joueur, on ne peut plus être dans des espaces fermés comme les couloirs de sortie des vestiaires. Or un match commence par l'arrivée des cars, l'échauffement, les joueurs qui sortent des vestiaires pour aller sur le terrain. On a trouvé une parade, en utilisant des caméras robotisées, pilotées par des cameramen qui ne sont pas présents physiquement, dans les couloirs de stades. lire aussi Droits télé : Canal + demande à la Ligue une égalité de traitement avec Mediapro Téléfoot diffuse aussi PSG-Rennes samedi soir. Est-ce que vous voulez aussi démontrer votre savoir-faire par rapport à votre concurrent ?
Je ne crois pas. L'ADN de Canal depuis 35 ans, ç'a toujours été de développer une vision du football propre à cette chaîne. Ce travail se traduit maintenant avec cette tentative d'Air Cam avec un plan large en mouvement, mais il y a plein d'autres sujets. Par exemple, la saison dernière, on a commencé à développer un système statistique, qu'on a mis à l'antenne cette année. Ça nous permet d'avoir les premières stats de positionnement réel des joueurs sur le terrain. On aura aussi bientôt les premières stats sur les zones où sont tirés les pénos par les joueurs. »