Foot - L1 - Mené au score à la pause, Lorient a renversé Dijon

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le club breton, mené 1-2 à la mi-temps, a égalisé puis renversé la rencontre en marquant à la 90e+5 sur une bévue du gardien dijonnais Racioppi (3-2). Le match : 3-2 « Un match capital ». L'entraîneur de Lorient Christophe Pelissier n'avait pas caché quelques heures avant la réception de Dijon l'importance de cette rencontre en retard. Amoindri depuis une dizaine de jours par la multiplication des cas de Covid, le club breton, qui n'avait pas joué depuis le 9 janvier, n'a pas manqué son rendez-vous. Au bout d'un match à rebondissements, Lorient a arraché sa quatrième victoire de la saison sur une tête d'Andreaw Gravillon qu'Anthony Racioppi, le gardien dijonnais, a accompagnée dans son but (3-2). lire aussi Le film du match Une issue improbable, alors que les hommes de Christophe Pelissier étaient menés 2-1 à la mi-temps. Lorient avait parfaitement lancé sa soirée avec l'ouverture du score de Trevoh Chalobah sur une reprise de près (1-0, 30e). Un but qui venait récompenser la maîtrise et la domination bretonnes. Sur une frappe croisée de Boisgard (8e) ou sur une tentative de Lemoine détournée par Racioppi (29e), Lorient aurait pu s'offrir un avantage plus tôt. Mais les fantômes du Moustoir n'ont pas tardé à ressurgir. Toujours aussi fébriles défensivement, les hommes de Christophe Pelissier ont cédé en deux minutes. D'abord sur un centre parfait de Sacha Boey coupé par Ecuele Manga (1-1, 40e) puis sur une transition parfaitement gérée et conclue par Baldé sur un service précis de Sammaritano (41e). Contre le cours du jeu, le DFCO menait à la mi-temps.

Après avoir poussé pendant dix minutes en début de seconde période - arrêt de Racioppi sur une frappe de Wissa (55e) -, Lorient parvenait à égaliser sur un jeu à une touche conclu par Moffi (2-2, 58e). La dynamique bretonne aurait pu être freinée sept minutes plus tard avec l'expulsion du latéral Yoann Etienne, auteur d'une semelle dangereuse sur Dina Ebimbe. Mais le VAR modifia la décision initiale de monsieur Depechy, qui ne donnait qu'un carton jaune. Au cours d'une dernière demi-heure insipide, les deux équipes se neutralisaient. Dynamisé par l'entrée d'Enzo Le Fée, le FCL obtenait tout de même un coup franc dans le temps additionnel. Un coup de pied arrêté qui a abouti à ce coup de tête improbable de Gravillon et cette erreur de Racioppi. Lorient (19e) et Dijon (18e) sont désormais à égalité de points (15). lire aussi Le classement de Ligue 1 L'homme du match : l'erreur de Racioppi Anthony Racioppi traverse une première saison en Ligue 1 pleine de rebondissements. Auteur de matches très consistants ces dernières semaines, le jeune gardien dijonnais (22 ans) a commis une bévue improbable en fin de match. Décisif auparavant sur une frappe de Lemoine (22e) ou une autre de Wissa (58e), le Suisse n'a pas maîtrisé son geste sur cette tête de Gravillon. L'ancien Lyonnais, pourtant sur la trajectoire, a capté le ballon avant d'être pris dans son élan et d'accompagner le cuir dans le but. Une erreur grossière qui a précipité la défaite du DFCO. Le fait du match : la drôle de première d'Etienne Yoann Etienne (23 ans) se souviendra longtemps de sa première en Ligue 1. Titulaire, le latéral gauche lorientais a vu sa partie basculer peu après l'heure de jeu. Après une semelle sur Dina Ebimbe, l'ancien Monégasque, arrivé cet été au FCL, était expulsé. Après visionnage du VAR, le défenseur écopait finalement d'un simple carton jaune. Et il a ainsi pu aider les siens à arracher la victoire.