Foot - L1 - Metz - Bernard Serin, président de Metz : « On veut trois joueurs supplémentaires »

·4 min de lecture

Bernard Serin, le président du FC Metz, fait le point sur la situation de son club, 18e de Ligue 1 et décimé par sept départs à la Coupe d'Afrique des nations. Après la signature mercredi du défenseur central Jean-Armel Kana-Biyik, il affirme sa volonté de se montrer encore actif durant le mercato hivernal. Comment jugez-vous la première partie de saison du FC Metz (18e de Ligue 1 avec 16 points, éliminé de la Coupe de France) et comment expliquez-vous vos difficultés ?
Je ne suis pas satisfait de la phase aller et au club, personne ne l'est, pas plus les supporters que les joueurs, le staff ou les dirigeants. On a eu une intersaison un peu compliquée. Avec les bons résultats de la saison dernière (Metz a fini dixième de L1), beaucoup de joueurs ont été sollicités et ça les a perturbés, On a ensuite connu un début de saison où on n'a pas été très chanceux et où on a perdu des points dans les dernières minutes. On a manqué de maîtrise et le doute s'est installé. Mais on s'est un peu repris et il y a eu des matches, en particulier à l'extérieur, à Marseille (0-0, le 7 novembre), à Nice (1-0, le 28) et à Lyon (1-1, le 22 décembre), qui nous donnent beaucoup d'espoirs. En revanche, le parcours à domicile (une seule victoire, quatre nuls, quatre défaites) est très inquiétant...
C'est sûr qu'Il va falloir faire beaucoup mieux dans la deuxième partie de saison à Saint-Symphorien. On démarre par un derby (contre Strasbourg, dimanche), où on n'aura malheureusement que 5 000 supporters à cause des jauges. On a plus de mal à domicile, car on éprouve des difficultés à assumer la responsabilité du jeu et on se fait contrer. Il va falloir corriger cela, tout en gardant la solidité et la combativité que l'on déploie en déplacement. Sept de vos joueurs sont partis à la CAN (Oukidja, Alakouch, Bronn, Kouyaté, Maïga, P.-M. Sarr, Boulaya) et vous avez deux blessés longue durée (N'Doram, Udol). Quels sont vos plans pour ce mercato hivernal ?
Après avoir enregistré le renfort de Jean-Armel Kana-Biyik (défenseur central, qui a signé jusqu'en juin), on veut se renforcer avec trois joueurs supplémentaires. On sera peut-être un peu « excédentaires » en termes d'effectif en fin de saison. Mais sachant que le mercato de janvier est toujours compliqué, on a des besoins immédiats. On souhaite un milieu défensif, ce qui est peut-être le plus urgent, un latéral gauche (le Portugais Abdu Conté, 23 ans, est notamment pisté) et un milieu créateur (une réflexion est menée au sujet de Clément Grenier, 30 ans, libre et qui s'entraîne avec la réserve de Lyon depuis octobre). Bernard Serin, à propos de son entraîneur, Frédéric Antonetti « Je ne pourrai jamais me permettre de lui donner des leçons » Quelle est la situation financière de votre club, dans le contexte actuel, très tendu ?
On est passé devant la DNCG avant Noël et on n'a été l'objet d'aucune mesure d'encadrement. Il y a bien sûr des difficultés, qu'on assume pleinement. On a l'espoir d'avoir des plus-values importantes sur les transferts l'été prochain. La vente de Pape Matar Sarr (à Tottenham, pour environ 20 M€, prêté à Metz pour cette saison dans la foulée) a été très importante, mais ça ne suffit pas. Le maintien en L 1 apparaît donc capital et vous semblez confiant à cet égard, non ?
Confiant n'est pas le mot, car on est quand même dans une situation complexe. Mais elle reste meilleure qu'en 2017-2018, lors de notre dernière descente en Ligue 2. On a un groupe et un staff plus solides qu'à l'époque. Avec en particulier un entraîneur, Frédéric Antonetti, qui n'a pas hésité à tancer publiquement plusieurs fois ses joueurs (comme l'attaquant Ibrahima Niane). Qu'en pensez-vous ?
Le coach a une expérience de près de 30 ans, il n'a jamais connu de relégation et je ne pourrai jamais me permettre de lui donner les leçons. Je lui fais une entière confiance à tous les niveaux. On se parle toutes les semaines, de manière constante, que je sois à Metz ou plus éloigné. On débriefe chaque match et on échange sur le suivant. J'apprends beaucoup auprès de lui. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles