Foot - L1 - Metz, qui reçoit Rennes en Ligue 1, est décimé et déboussolé

·3 min de lecture

Privé de nombreux joueurs pour la réception de Rennes (dimanche, 15 heures, 10e journée de Ligue 1), le FC Metz, 18e avec un seul match gagné, se présente avec de grandes incertitudes à tous les niveaux. Décidément, quand il s'agit d'affronter Rennes, Metz se retrouve particulièrement dévêtu. Le 23 décembre dernier, l'effectif lorrain s'était déplacé au Roazhon Park amputé de huit éléments, dont trois suspendus, s'inclinant (0-1). Cette désagréable mésaventure se reproduit quasiment à l'identique ce dimanche, au moment de recevoir le club breton. Les trois suspendus sont le latéral droit Fabien Centonze, le défenseur central Dylan Bronn et le milieu Habib Maïga, tandis que les blessés se nomment Boubacar Kouyaté, Sikou Niakaté (arrières axiaux), Thomas Delaine (latéral gauche), Ibrahima Niane et Lenny Joseph (attaquants). lire aussi La 10e journée de Ligue 1 En ajoutant que le défenseur central brésilien Jemerson (qui vient de s'engager jusqu'en fin de saison) apparaît encore trop court pour être lancé, Frédéric Antonetti va devoir se montrer très imaginatif pour composer son équipe. Surtout en défense. Kévin N'Doram est, lui, de retour Ainsi, à peine remis de sa fracture à la clavicule droite qui l'a éloigné des terrains pendant deux mois, le milieu polyvalent Kévin N'Doram a été réintégré au groupe et pourrait dépanner derrière. Au-delà, quels que soient les joueurs alignés - avec 27 éléments, le FC Metz est le club à en avoir utilisé le plus sur les neuf premières journées, comme Troyes - et les dispositifs employés, soit le 5-3-2 ou le 4-3-3, entre lesquels l'entraîneur messin oscille, sa formation court désespérément après sa solidité perdue. « C'est une période difficile qu'il faut savoir traverser et dont on ressortira plus forts », se persuade le coach. En attendant, les Grenats ont déjà encaissé dix-neuf buts, soit 2,1 par rencontre en moyenne. Le défenseur Matthieu Udol (25 ans), l'un des seuls rescapés de ce secteur sinistré, a conscience qu'il aura « plus de responsabilités » contre Rennes. Un match forcément important au vu de la situation comptable, car Metz n'en a gagné qu'un seul (à Brest, 2-1) et ne totalise que six points après neuf journées. Le problème, c'est qu'à l'image de toute l'équipe, il accuse un déficit de confiance, puisqu'il reste sur une grosse erreur à Angers (défaite 2-3) sur le premier but adverse. « Par manque d'expérience, il n'a pas commis la petite faute nécessaire (après une perte de balle devant Cabot, qui lui a échappé pour servir Cho, buteur) », souligne Antonetti, engoncé dans un paradoxe. Frédéric Antonetti, entraîneur du FC Metz « On est trop naïfs et trop gentils ! » En effet, derrière Lorient (29), Metz est l'équipe qui a écopé du plus de cartons cette saison (26, soit 24 jaunes et 2 rouges) en L 1. Pourtant, selon le Corse : « On est trop naïfs et trop gentils, on manque de métier ! On prend certains cartons bêtement et d'autres sévères. Mais je ne mesure pas l'agressivité au nombre d'avertissements ou d'expulsions. D'ailleurs, je préfère parler de détermination. Et davantage que par les fautes, elle se mesure selon moi par l'intensité du pressing, la présence devant le but, la qualité et le rythme des passes, le nombre de courses sans ballon... » Forcément, dans tous ces domaines, les Messins manquent de constance. « On a deux principaux points faibles à corriger dans notre jeu : on prend trop de buts sur phases arrêtées et on manque de qualité technique dans la conservation du ballon, ce qui nous expose à la perte. » Malgré l'ampleur impressionnante du chantier, le technicien s'accroche à certains « bons contenus » des siens, qui devraient « en toute honnêteté, totaliser plus de points. » Et il reste donc persuadé que la spirale va s'inverser. En demeurant conscient que l'urgence augmente... lire aussi Le classement de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles