Foot - L1 - Monaco, encore battu, ne se rassure pas face à Lens

·2 min de lecture

L'AS Monaco, fébrile et inoffensive, a signé une nouvelle contre-performance en perdant face à Lens (0-2), ce samedi. Rien de rassurant avant le barrage retour de C1 contre le Chakhtior (0-1 à l'aller), mercredi. Le match : 0-2 Plus d'informations à suivre... lire aussi Le film de Monaco-Lens Le joueur : Nübel, le mois doute Pas franchement rassurant, déjà, face à Nantes et à Lorient, et même fautif face au Sparta Prague (3-1, le 10 août), Alexander Nübel a de nouveau affiché un visage inquiétant contre Lens. Prêté par le Bayern et propulsé n°1 dans la cage monégasque, le gardien allemand s'est d'abord fait une belle frayeur sur un dégagement contré et une reprise de la tête de Ganago juste à côté (18e). Puis, en entrée de seconde période, il a commis une faute de main sur un tir puissant de l'attaquant camerounais (52e) et a vu, impuissant, le ballon rouler doucement derrière sa ligne. Benjamin Lecomte parti en prêt à l'Atlético, Nübel va devoir vite se ressaisir et dissiper ces doutes d'août. Le fait : des rouges pas très clairs On jouait la 61e minute quand le Lensois Cheick Doucouré, à sa plus grande surprise, a vu M. Pignard sortir un carton rouge direct de sa poche. Si l'arbitre n'a pas hésité longtemps, il faut dire que l'impression à vitesse réelle, confirmée par le ralenti, n'est pas si nette. Certes, le milieu malien a bien attrapé, en retard, la cheville droite de Diatta (qui est sorti), mais son geste ne paraissait pas si dangereux, dans l'intention comme dans la zone de la faute. Même débat vingt-cinq minutes plus tard, avec cette intervention mal maîtrisée d'Alexandre Golovine sur Banza (86e), sur un contre au centre du terrain. Le Russe a aussi été expulsé. Cohérence ou compensation, c'est selon...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles