Foot - L1 - Monaco en Ligue des champions, l'OL et l'OM en Ligue Europa, Rennes en Ligue Europa Conférence

·3 min de lecture

Malgré son nul à Lens (0-0), l'AS Monaco a validé sa troisième place, synonyme de Ligue des champions. Lyon, renversé par Nice (2-3), n'en a pas profité et devra se contenter de la Ligue Europa, en compagnie de Marseille. Rennes disputera la Ligue Europa Conférence. La Ligue des champions : Monaco muet mais libéré Même s'il pouvait encore être mathématiquement champion, Monaco peut quand même afficher un large sourire à la sortie de cette 38e et dernière journée : malgré une domination sans partage (66 % de possession, 19 tirs à 4...) et son score nul et vierge à Lens, le club de la Principauté a conservé sa troisième place et sa qualification pour la Ligue des champions (il faudra passer par le troisième tour préliminaire, à moins que Manchester United remporte la Ligue Europa et offre un accès direct). Mission accomplie pour Niko Kovac et ses joueurs. lire aussi Le film de Lens-Monaco La Ligue Europa : l'OL se saborde et accompagnera l'OM Dans son Groupama Stadium, l'OL a offert un condensé de sa saison : de l'espoir, du spectacle et du désarroi. Souvent dans cet ordre. Lyon attendait un faux pas de Monaco à Lens, ce qui a été le cas, a virtuellement été projeté en C1 pendant une bonne demi-heure et a, finalement, tout gâché face à Nice (2-3). Memphis soigne sa sortie, en vain Pour sa dernière avec le maillot lyonnais, Depay avait offert un doublé à Toko Ekambi (14e et 40e), à chaque fois d'un centre venu de la gauche pour une tête du Camerounais. Mais les Aiglons sont revenus, grâce à Dolberg (30e) et Kamara (50e), et Saliba, en ex-Stéphanois, a même tout renversé (57e). Les Gones ne s'en sont jamais relevés. Rudi Garcia les laisse donc au pied du podium et en Ligue Europa. lire aussi Le film d'OL-Nice À l'image de son année irrationnelle, là aussi, l'OM a d'abord vécu une soirée bien calme et terne, à Metz (1-1), puis un temps additionnel de folie. L'arbitre a refusé un penalty à Boulaya (90e+1), avant de lui en accorder un cinq minutes plus tard, qu'il a transformé (90e+7). Et, dans un dernier élan, Alvaro est allé obtenir le sien, converti par Milik à la... 103e minute. En soi, peu importe puisque Jorge Sampaoli et sa bande avaient sécurisé leur cinquième place, synonyme de C3, ce qui leur conviendra largement. Place aux grandes manoeuvres sur le mercato.
lire aussi Le film de Metz-OM La Ligue Europa Conférence : Rennes arrache son billet Bruno Genesio a réussi son pari : maintenir Rennes sur la scène européenne. Après avoir disputé la C1 et la C3 ces dernières saisons, le club breton découvrira la nouvelle C4 à la rentrée. Il le doit à sa victoire face à Nîmes (2-0) et, dans le même temps, au nul de Lens face à Monaco (0-0), ce qui lui permet d'accrocher la sixième place du classement final devant le Racing, longtemps en bonne position et qui a fini sur les rotules (trois défaites et un nul). Nommé en mars pour prendre la suite de Julien Stéphan, Genesio a rapidement remis les Rennais sur pied, avec sa patte. Contre des Crocos qui ont joué le jeu malgré leur contexte délicat (relégation déjà actée, menace de dépôt de bilan...), ils ont fait la différence par Guirassy (25e), aidé par Reynet, à la conclusion d'un très beau mouvement collectif relayé par Terrier et Doku. Bourigeaud, le quatrième homme fort du secteur offensif, s'est chargé de doubler la mise d'une frappe lointaine et puissante (51e). lire aussi Le film de Rennes-Nîmes