Foot - L1 - Monaco - Comment Monaco gère les rencontres de Ligue 1 précédant ses matches de Ligue des champions ?

L'Equipe.fr

A Angers (17h00) ce samedi, les joueurs de Monaco auront forcément en tête leur rendez-vous au Signal Iduna Park de Dortmund, mardi. Comment l'ASM a abordé les rencontres précédant ses matches en Ligue des champions jusqu'ici ?En conférence de presse jeudi, l'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim a eu droit à la question habituelle sur les aptitudes mentales de son équipe à jouer en L1, juste avant un sommet en C1 : «Il y a toujours un risque que les joueurs pensent à Dortmund. On est la seule équipe française encore en course en Ligue des champions et ça donne une image très forte sur nos joueurs. Je leur ai déjà parlé de ça et je continue à leur dire que le Championnat est important et qu'il faut continuer dans ce sens.»Le technicien monégasque va devoir trouver les mots pour garder son groupe concentré sur cette rencontre importante dans la course au titre, alors que le rendez-vous devant le mur jaune de Dortmund trois jours plus tard planera bien évidemment au-dessus du stade Raymond-Kopa. Jusqu'ici, l'ASM a abordé ses matches «pré-C1» de manière différente.10 septembre : Lille-Monaco (1-4), avant Tottenham-Monaco (1-2)Quatre jours avant le choc à White Hart Lane, Leonardo Jardim, qui n'a alors pas encore établi son 4-4-2 immuable d'aujourd'hui, aligne un onze proche de son équipe-type du moment au stade Pierre-Mauroy. Seuls Adama Traoré et Valère Germain, titulaires dans le Nord, ne débuteront pas le match en Angleterre. Falcao et Moutinho, titulaires contre les Spurs, sont préservés au coup d'envoi contre les Dogues, mais entrent tout de même après l'heure de jeu, histoire d'avoir un peu de rythme. Pour le Colombien, il s'agit d'un retour après un mois et demi d'absence.Dans le contenu, Monaco livre une répétition générale en vue de son entrée dans la phase de groupes de C1, avec une prestation collective aboutie. Les Monégasques impriment un gros pressing d'entrée pour se mettre à l'abri, et cela fonctionne. Sur leur lancée, parfaitement préparés, ils réaliseront un très gros coup chez les Spurs.24 septembre : Monaco-Angers (2-1), avant Monaco-Bayer Leverkusen (1-1)Face à Angers, Jardim casse tout et procède à une large revue d'effectif, pour reposer ses cadres avant le match très important contre le Bayer, trois jours plus tard. Sidibé et Jemerson ne sont pas sur la feuille de match, Lemar, Fabinho et Raggi sont sur le banc. Ces cinq-là seront titulaires face aux Allemands. Almamy Touré, Abdou Diallo, Kevin N'Doram et Adama Traoré débutent face au SCO.Ces nombreux changements déstabilisent l'ASM, qui peine à inquiéter le bloc resserré angevin. Pire, les Monégasques subissent la pression d'Angers, qui ouvre le score en début de seconde période. Les hommes de Jardim parviennent tout de même à se sortir du piège grâce à deux buts sur coups de pied arrêtés. Face au Bayer, Monaco mettra près d'une heure à entrer dans son match, pour finalement arracher un nul à la dernière seconde. Difficile toutefois de faire un lien évident avec le très large turnover du week-end précédent. 14 octobre : Toulouse-Monaco (3-1), avant CSKA Moscou-Monaco (1-1)Alors que le match à Moscou semble capital, Jardim fait tourner contre Toulouse, en mettant trois cadres (Bakayoko, Sidibé et Lemar) sur le banc au coup d'envoi (ils seront titulaires en Russie). Monaco prend rapidement l'avantage, mais se contente de gérer. Toulouse finit par revenir et s'impose en fin de match au moment où... les trois joueurs cités plus haut entrent en jeu. Monaco a été battue à l'impact, face des Toulousains qui ont mis plus d'intensité physiquement. Un coup de mou de l'ASM ou de l'économie ?En Russie, Monaco met une mi-temps à entrer dans son match, et concède l'ouverture du score avant la pause. La fin de match est bien plus convaincante et l'ASM arrache le nul. Mais ce retard à l'allumage a-t-il un lien avec les rotations importantes quatre jours avant ?29 octobre : Saint-Etienne - Monaco (1-1), avant Monaco-CSKA Moscou (3-0)Face à Saint-Etienne, Leonardo Jardim aligne la grosse équipe. Seul Falcao est laissé sur le banc au coup d'envoi, en vue de la réception du CSKA. Avec son meilleur onze, Monaco domine la rencontre, avec plusieurs occasions franches, mais se contente d'un nul. On remarque que Jardim tarde à faire ses changements, même s'il fait entrer Falcao (qui sera titulaire contre le CSKA) à l'heure de jeu. Une volonté de donner du rythme à ses cadres ?Quatre jours plus tard, Monaco débute face à Moscou de superbe manière, avec une première mi-temps explosive. L'ASM est dans le rythme immédiatement, et assure son succès en 45 minutes. Pas de turnover à J-4, la bonne solution ?18 novembre : Lorient-Monaco (0-3), avant Monaco-Tottenham (2-1)Comme face à Saint-Etienne, Jardim aligne son onze-type sur le terrain Lorient, à l'exception toujours de Falcao, laissé au repos (il sera à nouveau titulaire quatre jours plus tard). Après une première période terne, l'ASM coule les Merlus après la pause, avec notamment un but de Falcao, dès son entrée en jeu à la 64e minute. Les cadres monégasques jouent la totalité de la rencontre, avant de recevoir les Spurs.L'équipe type monégasque ne semble pas fatiguée face à Tottenham, et maîtrise rapidement le match. L'ASM est dans le rythme, et assure son succès au retour des vestiaires. Encore une fois, pas de turnover à J-4, et un match plein.17 février : Bastia-Monaco (1-1), avant Manchester City-Monaco (5-3)Pour le déplacement à Bastia, Jardim effectue plusieurs rotations en vue du huitième de finale aller contre City quatre jours plus tard. Sidibé, Fabinho et Mbappé, qui seront titulaires à l'Etihad Stadium, débutent sur le banc, laissant leurs places à Touré, Moutinho et Germain. L'ASM est méconnaissable à Furiani, sans inspiration et en manque d'intensité. Fabinho entre à la pause, Mbappé à 20 minutes de la fin, et l'ASM retrouve des couleurs, mais ne peut s'imposer.A Manchester, le match est une orgie de football, avec deux équipes qui donnent tout pour l'attaque. Mais l'ASM s'incline en craquant en fin de match. Sidibé, pourtant laissé au repos contre Bastia, passe au travers. Mais les rotations de Bastia n'ont pas été vaines, tant Monaco a souffert en fin de match. 11 mars : Monaco-Bordeaux (2-1), avant Monaco-Manchester City (3-1)Avant de se pencher sur la remontée qu'elle doit effectuer face à City, l'ASM accueille Bordeaux avec sa grosse équipe, seulement amputée de Bakayoko, qui souffle sur le banc au coup d'envoi (il sera bien titulaire quatre jours plus tard). Les Monégasques mettent beaucoup d'application contre les Girondins, avec une montée en régime au fil de la rencontre. Ils ne s'économisent pas et Jardim demandent du rythme. Seul point négatif, Falcao se blesse après être entré en jeu, et manquera le match face aux Anglais.La répétition à haute intensité contre Bordeaux paye puisque Monaco débute très fort au Louis-II face aux Citizens. A la pause, le Monaco rouleau compresseur a déjà refait son retard (2-0). Malgré plus de peine en seconde période, les Monégasques réalisent l'exploit. Bakayoko, lui, a bien profité de son repos contre Bordeaux avec une performance énorme. BilanParadoxalement, il semble qu'un turnover trop important lors du match précédent une rencontre de C1 desserve l'ASM. Ses cadres semblent meilleurs quand ils ont répété leurs gammes 3 ou 4 jours plus tôt, et entrent plus facilement dans le match. D'ailleurs, on remarque que Jardim fait désormais moins tourner lors de ses «répétitions» par rapport au début de saison. Est-ce un véritable choix de sa part ? Difficile de répondre.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages