Foot - L1 - Monaco - Niko Kovac (entraîneur de Monaco) : « Beaucoup de détails ne sont pas de notre côté »

·3 min de lecture

Malgré les résultats poussifs de son équipe en ce début de saison, l'entraîneur de Monaco Niko Kovac reste positif, comme il l'a expliqué ce mardi, à la veille du match contre Saint-Étienne. « Y a-t-il des blessés au sein de votre groupe avant d'affronter Saint-Étienne mercredi ?
"Mari" (Guillermo Maripan) a eu des problèmes avec ses ischio-jambiers contre Nice, mais ça avait l'air d'aller mieux hier. Il y a entraînement aujourd'hui, je m'attends à ce que ça aille encore mieux. On l'attend en forme. Pour le reste, il n'y a rien à signaler. lire aussi Lors de son nul à Nice, Monaco a enfin affiché quelques progrès Où en sont vos joueurs sur le plan physique ?
Le physique est une donnée importante. Sans courir beaucoup, vous ne pouvez pas jouer au foot. Physiquement, mon équipe est très bien préparée. Sur ce plan, c'est l'une des meilleures que je n'aie jamais eues. Les joueurs sont en top forme. Notre staff fait un super job. Je pense que quand la météo sera un peu moins chaude, que ce sera un peu mieux pour jouer au foot, on pourra le montrer davantage sur le terrain. Mon équipe est totalement capable de jouer à haute intensité comme je le souhaite. « Nous avons joué quatre matches de plus que les autres. Il faut en tenir compte pour garder un rythme élevé sur le terrain » Avec l'enchaînement des matches, devez-vous gérer vos joueurs ?
Nous avons joué quatre matches de plus que les autres. Il faut en tenir compte pour garder un rythme élevé sur le terrain. On doit aussi prendre en compte les matches de sélection de certains joueurs et les conditions climatiques, qui ne sont pas les meilleures pour jouer au foot. Mais on a un très bon effectif, donc on peut changer sans problème les joueurs qui débutent un match par les finisseurs. Les recrues ne sont pas encore au niveau attendu. Comment l'analysez-vous ?
C'est toujours une question de point de vue. Bien sûr, Monaco est un club médiatisé. Il y a de grosses attentes autour de nous. Mais nos recrues sont jeunes (Nübel, Jakobs, Jean Lucas, Boadu), elles ont besoin de temps. Dans le foot, comme vous le savez, vous n'avez pas toujours le temps. Mais cette jeunesse, c'est la direction que le club veut prendre, c'est notre projet. On croit en eux, on doit leur donner du temps. On sait qu'ils en ont besoin. Quels éléments vous laissent penser que votre équipe peut rapidement commencer une série positive ?
Je revois tous les matches. Pour moi, le foot, ça se joue sur des détails. Pour le moment, beaucoup de détails ne sont pas de notre côté : une fois c'est une passe, une autre c'est un contrôle... On travaille dessus. Ça ne tourne jamais en notre faveur. Mais dans le foot, comme dans la vie, tout change très vite. Comme je dis aux joueurs, je suis très content parce qu'ils se battent. On ne joue pas notre football de la saison dernière, on utilise plus d'énergie pour faire match nul ou gagner, mais on se bat. Et quand vous travaillez dur, vous êtes toujours récompensé. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles