Foot - L1 - Monaco - Niko Kovac (entraîneur de Monaco) : « Qu'aurait pu faire de plus Thomas Tuchel ? »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

L'entraîneur de Monaco Niko Kovac a défendu le coach parisien Thomas Tuchel, ce mercredi, à deux jours de recevoir le PSG (vendredi, 21 heures) en Ligue 1. « L'absence de Wissam Ben Yedder (Covid) vous incitera-t-elle à changer de schéma de jeu et à revenir à un 4-3-3 ?
Les deux derniers matches, on a un petit peu changé et ça a marché, donc je pense que les joueurs se sentent très à l'aise dans le nouveau schéma (en 4-4-2). On doit remplacer Wissam, mais on ne veut pas changer trop de choses. Peut-être que pendant le match, en fonction de ce qui se passera, on pourra en changer, mais il n'y a pas de raison de trop modifier ce qui fonctionne. On croit en nous et en nos qualités. On se présentera avec notre confiance et on verra ce qu'on donnera contre la meilleure équipe du championnat, qui est bien sûr l'une des meilleures en Europe. lire aussi Ligue 1 : le calendrier de la 11e journée Il y aura beaucoup d'absences au PSG. Cela rend-il cette équipe plus abordable ?
Pour les deux équipes, ce sera pareil : on a aussi des joueurs blessés ou qui seront revenus de sélection au dernier moment. Mbappé a joué hier (mardi) pour la France (contre la Suède). On s'attend à la meilleure équipe possible du PSG. On sait qu'ils ont un match très important contre Leipzig après, mais on s'attend à un adversaire à 100 %. Je crois en mes joueurs, l'atmosphère est très bonne. Jouer contre les meilleurs joueurs du monde est toujours une grande motivation. « Willem Geubbels est tellement rapide... comme peu de joueurs en France » Sofiane Diop est-il désormais titulaire dans votre esprit ?
D'abord, il fait très bien son boulot. À mon arrivée, il était dans le groupe deux et après deux entraînements je lui ai dit de monter avec nous. Avec les jeunes joueurs, il n'y a pas toujours la constance, il peut s'entraîner trop un jour ou être un peu moins bien un autre, mais il répond présent. Bien sûr, il peut faire plus, mais je suis content de lui. Willem Geubbels est souvent entré en cours de match ces derniers temps. Peut-il débuter demain ?
Willem est aussi un joueur très jeune mais très talentueux. Quand je suis arrivé, ses qualités physiques étaient basses, donc il ne pouvait montrer toutes ses qualités, mais il s'améliore jour après jour. Ces trois, quatre semaines, il a franchi un palier. Il a de plus en plus de minutes. C'est possible pour vendredi... Je ne vais pas vous donner toutes les informations, sinon Thomas (Tuchel) saura tout, mais je crois en lui. Il est tellement rapide... comme peu de joueurs en France. C'est une grande arme, une menace pour l'adversaire. Quand il est lancé, il est extrêmement rapide. Je crois en lui pour le futur, sans aucun doute. « De mon point de vue, c'est trop facile de toujours montrer l'entraîneur du doigt » Vito Mannone jouera-t-il vendredi ?
On a dit que le but encaissé à Nice était un peu pour lui, mais il a fait un bon match de mon point de vue. Après six mois sans jouer, j'étais content de sa performance. On a gagné. Durant le match, il a coaché les joueurs devant lui, ce qui est aussi quelque chose de très important pour moi. Je suis content de lui. S'il est disponible, il jouera. lire aussi Le classement de Ligue 1 Vous connaissez bien Thomas Tuchel qui est critiqué en France. Que pensez-vous de ces critiques ?
C'est difficile. L'entraîneur est toujours le responsable pour tout. Si tu gagnes, ce n'est pas grâce à toi, et si tu perds, c'est de ta faute. De mon point de vue, c'est trop facile de toujours montrer l'entraîneur du doigt. Je sais que Thomas est un bon gars, un très bon entraîneur. Qu'aurait-il pu faire de plus la saison dernière ? Il a remporté quatre trophées et a mené son équipe jusqu'à la finale de la Ligue des champions. Il n'aurait pu faire plus que s'il avait entraîné le Bayern Munich et en avait gagné cinq. »