Foot - L1 - Ligue 1 : Monaco et Bordeaux redémarrent, Nantes et Saint-Étienne patinent

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Les Monégasques ont mis fin dimanche à leur série de défaites en battant Dijon (1-0). En revanche, Saint-Étienne, Nantes et Strasbourg s'enfoncent davantage. Monaco, fin de série Les Monégasques ont surmonté leur premier moment difficile de la saison. Battus lors des trois précédentes journées, par Lille (1-2), Marseille (1-2) et Lens (0-3), ils ont mis fin à cette série de défaites dimanche contre Dijon (1-0). Une victoire à la dure, face à un adversaire qui aurait pu égaliser à plusieurs reprises après l'ouverture du score de Kevin Volland (15e). Un but superbe d'ailleurs, notamment dans sa construction : un une-deux entre Volland et Ben Yedder.
lire aussi Le film de Dijon - Monaco Dijon s'est donc créé plusieurs grosses occasions. Un but de Dina Ebimbe a été refusé pour un hors-jeu de Bruno Ecuele Manga. Et Konaté a dévissé sa frappe, alors qu'il était seul devant Mannone (51e). Après leur but, les Monégasques ont passé leur match à jouer en contre. Panzo a d'ailleurs concédé un corner face à Ben Yedder, sur lequel Badiashile a failli marquer (63e). Grâce à ce succès, l'AS Monaco revient à un point de Montpellier, le cinquième, tenu en échec en début d'après-midi par Brest. lire aussi La 16e journée de Ligue 1 Saint-Étienne n'est pas encore guéri Quatre jours après leur victoire contre les Bordelais (2-1), qui mettait fin à une série de 11 matches sans succès, les Stéphanois n'ont pas réussi à en entamer une plus vertueuse contre Nîmes (2-2). Ils ont pourtant ouvert le score grâce à Harold Moukoudi (8e) mais n'ont pas réussi à tenir ce score. Ahlinvi a rapidement égalisé (14e), le premier but en L 1 de sa carrière. 22 L'ASSE n'a perdu aucun de ses 22 derniers matches de Ligue 1 contre Nîmes (13 victoires, 9 nuls), la meilleure série de son histoire face à un même adversaire dans l'élite. (Opta) Passeur décisif pour Moukoudi, Boudebouz a raté son penalty (36e). Ripart, lui, a marqué le sien d'une Panenka audacieuse (56e). Les Verts auraient pu s'effondrer. Ils n'ont rien lâché. Ils ont d'ailleurs égalisé, par Nordin (63e), et ont poussé pour marquer un troisième but. En vain. Ils conservent leurs cinq points d'avance sur les Crocos, actuellement dix-huitièmes et barragistes. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Nantes s'en contentera Décidément, le FC Nantes est dans le dur. Malgré le changement d'entraîneur, les Nantais ont enchaîné contre Angers un septième match sans victoire en Championnat (1-1). Ils n'ont plus gagné depuis le 8 novembre (2-0 contre Lorient). Le but concédé à la 42e minute est un bon résumé de la période qu'ils traversent : sur un corner frappé côté droit par Thomas Mangani, Nicolas Pallois a été lobé, Alban Lafont s'est troué sur sa sortie et Romain Thomas a mis le ballon au fond des filets. lire aussi Le film de Nantes - Angers La maladresse de Moses Simon est aussi symbolique. Il s'est complètement emmêlé les jambes alors qu'il s'est retrouvé seul devant Bernardoni (25e). Les Canaris ont toutefois eu de la réussite sur l'égalisation en toute fin de match : c'est de la poitrine, sans le faire exprès, que Charles Traoré a égalisé à la dernière seconde (90e+4). Son 1er but en Ligue 1, lors de son 78e match dans l'élite, et le plus tardif pour le FCN depuis la saison 2006-2007. La chance sourirait-elle enfin aux Nantais ? Réponse mercredi contre à Lyon. Bordeaux facile contre Strasbourg Longtemps en difficulté, les Strasbourgeois s'étaient repris depuis quatre journées et alternaient entre victoires (2) et nuls (2). Les Girondins vivaient une période compliquée, ils restaient sur deux défaites. Ils ont montré qu'ils étaient largement supérieurs aux Alsaciens. Ils se sont imposés de deux buts (2-0) mais le score aurait pu être beaucoup plus large : trois buts ont été refusés pour hors jeu. Ils avaient été marqués par Basic (31e), Hwang (35e) et Zerkane (49e). Ceux de Pablo (38e) et Otavio (66e) étaient parfaitement valables et voilà les Bordelais bien calés dans le ventre mou du Championnat, à la douzième place. 9 Bordeaux a gardé sa cage inviolée à 9 reprises en Ligue 1 cette saison, plus que toute autre équipe des 5 grands championnats européens.