Foot - L1 - Monaco sauve le nul face à Lille

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En ouverture de la 14e journée de Ligue 1, ce vendredi, l'AS Monaco a obtenu le nul face à Lille (2-2), à 10 contre 11, alors qu'elle était menée 2-0 après 9 minutes de jeu. Le LOSC en est désormais à 5 rencontres sans victoire. Le match : 2-2 En ce jour de fête nationale, dans la Principauté, les réjouissances ne sont pas allées à leur terme, mais Monaco peut au moins se satisfaire d'avoir évité le pire face à Lille (2-2), pour le compte de la 14e journée de Ligue 1, en remontant un handicap de deux buts, concédé après neuf minutes de jeu, seulement. Car, ce sont les Dogues qui ont mordu les premiers dans cette rencontre. En moins de 10 minutes, ils avaient réussi le break, grâce à un doublé de Jonathan David (voir ci-dessous), face à des adversaires complètement apathiques et désorganisés. Était-ce les conséquences des choix de leur entraîneur ? Niko Kovac, en l'occurrence, avait abandonné son système hybride (3-4-2-1) en un plus traditionnel 4-4-2 et, surtout, laissé Wissam Ben Yedder et Gelson Martins sur le banc, remplacés respectivement par Myron Boadu et Krépin Diatta, sachant que Benoît Badiashile et Alexandre Golovine étaient suspendus. Pendant longtemps, rien n'a donc fonctionné et le LOSC aurait pu s'envoler, avec davantage de justesse technique dans la surface de réparation, notamment de la part de Timothy Weah. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Alors, les locaux ont repris confiance et Krépin Diatta, après avoir vu son service gâché par Boadu (28e), s'est lui-même chargé de valider cette nouvelle emprise d'une frappe puissante, au premier poteau (41e). De quoi entamer la seconde période avec d'autres idées, même sans son buteur sénégalais, remplacé sur blessure (genou gauche) par Gelson Martins (46e). Et c'est d'abord Kevin Volland qui a eu les occasions d'égaliser. Le petit coup de patte de l'international allemand a été sorti sur sa ligne de but par Tiago Djalo (49e), puis son tir en pivot a été repoussé par Ivo Grbic (52e). Mais il a fini par être décisif en servant parfaitement dans la surface Ben Yedder, rentré onze minutes plus tôt (83e). Une égalisation logique pour Monaco, alors même que son défenseur central, Srahinja Pavlovic, avait été exclu pour un second carton jaune (78e). Un résultat décevant pour Lille, dont le sursaut final (frappes de l'entrant Burak Yilmaz, 90e + 3, 90e + 5) s'est montré bien trop timide et qui pousse ainsi sa série sans victoire à cinq rencontres (2 victoires, 3 nuls). Et voilà comment le LOSC a désormais perdu 8 points dans les 15 dernières minutes, cette saison. Le joueur : David, bon pied, bon oeil Il était pourtant privé, au coup d'envoi, de son habituel compère en attaque. Mais sans Burak Yilmaz, Jonathan David n'a pas manqué de repères ni d'acuité face au but, alors qu'il avait été touché à un oeil avec le Canada, mardi dernier, laissant un temps plané un doute sur sa présence en Principauté. En moins de neuf minutes, il avait inscrit un doublé, sur penalty, après une faute de Pavlovic sur Xeka (5e) et, sur une ouverture de Djalo, face à Alexander Nübel, du gauche (9e). Mais il a, ensuite, perdu son duel avec le gardien allemand (39e), ce qui constitue l'un des tournants de cette rencontre. Remplacé, fatigué, par Isaac Lihadji (80e), David comptabilise 10 buts cette saison, dont 3 doublés. Pas un joueur né après 2000 n'a fait mieux dans les 5 grands championnats européens. 8 L'attaquant monégasque, Wissam Ben Yedder, a marqué 8 buts en Ligue 1 après être entré en jeu, en 2021, soit au moins 3 de plus que tout autre joueur dans les cinq grands championnats européens.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles