Foot - L1 - Monaco butte contre Lille et reste à distance du podium

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le LOSC, très solide, a ramené un résultat nul (0-0) de son déplacement en Principauté. Le match : 0-O Monaco devait l'emporter contre le leader de la Ligue 1 pour se mêler à la lutte pour le titre. Mais l'ASM s'est heurtée, à domicile, à la meilleure défense du Championnat, à égalité avec le PSG (17 buts encaissés), au terme d'un match très fermé de bout en bout. La première période a été émaillée de trois tirs cadrés, seulement, en raison de l'intensité déployée au pressing des deux côtés et de l'étroitesse des espaces. Monaco a entamé la rencontre en jouant très haut, de manière à museler les Dogues. Mais le LOSC, bien campé sur son 4-4-2 habituel, a très bien résisté à la possession adverse (60 %). C'est même lui qui s'est offert l'occasion majuscule de cette mi-temps lorsque Lecomte a repoussé une frappe de Weah sur Bamba (12e), positionné dans les six mètres. Hélas, le milieu excentré lillois, qui aurait peut-être dû reprendre en première intention, a raté son contrôle. lire aussi Calendrier et résultats de la 29e journée de L1 L'ASM a essentiellement répondu par un but de Ben Yedder, refusé pour un hors-jeu infinitésimal après confirmation du VAR (21e). La capacité des Monégasques à trouver parfois Golovine dans les intervalles leur a permis de s'offrir quelques situations, mais quasiment pas d'occasions dans le jeu, à l'exception de la frappe non cadrée de Caio Henrique (28e). Après la pause, l'ASM, incapable de toucher son milieu russe, désormais éteint, a étalé une certaine impuissance attestée parfois par un jeu direct peu fructueux. Il a fallu attendre la 64e minute pour voir Monaco dangereux grâce à... Ikoné qui, en ratant son dégagement, a donné une petite frayeur à son gardien. Malgré un triple changement à un quart d'heure de la fin, avec les entrées de Fabregas, Sidibé et Jovetic, Monaco n'a jamais trouvé l'étincelle offensive qui aurait embrasé le match. Jovetic y a pourtant cru, mais Maignan a réussi un exploit en repoussant sa frappe du pied droit (90e +2). Ce bras de fer entre deux gros bras n'a donc pas connu de vainqueur, mais c'est l'équipe de la Principauté qui a perdu le plus, dimanche. lire aussi Le classement de Ligue 1 Le joueur : l'exploit de Maignan Vraiment sollicité à une seule reprise, durant le temps additionnel, Mike Maignan a sauvé son équipe de la défaite en repoussant la frappe de Jovetic, du pied droit (90e +2). Un geste de classe qui est le sceau des très grands gardiens. 16 Victorieux de ses sept précédents déplacements en Ligue 1, le LOSC a vu sa série prendre fin en Principauté. En revanche, les Dogues ont réussi leur 16e « clean sheet » de la saison