Foot - L1 - Montpellier - Jean-Louis Gasset (Montpellier) : «La honte»

L'Equipe.fr
Séchement battu à Bordeaux avec Montpellier (1-5), Jean-Louis Gasset était furieux contre ses joueurs.

Séchement battu à Bordeaux avec Montpellier (1-5), Jean-Louis Gasset était furieux contre ses joueurs.Jean-Louis Gasset (entraîneur de Montpellier): «C'est dur de dire qu'on a fait un bon match en perdant 1-5. On a fait des cadeaux et en sept minutes, on a anéanti les 30 premières minutes qui étaient assez bonnes. On a fait trop d'erreurs techniques pour pouvoir figurer dans un match de L1. Des pertes de balle et des contres contre une défense écartée, c'était la journée des cadeaux. Je suis préoccupé. Perdre à Bordeaux est une chose que l'on peut comprendre mais perdre en donnant le match, ça m'ennuie un peu plus. Je vais bien réfléchir à quelques problèmes. Si les joueurs n'étaient pas impliqués, on n'aurait pas fait la 2e mi-temps que l'on a faite. Il y avait de l'orgueil. On est revenu au score grâce au penalty. On aurait aimé mettre un 2e but, il y a eu un sauvetage sur la ligne, on nous a refusés un but limite en première période. On doit avoir un sentiment de honte. J'espère que cette gifle va nous être salutaire pour la suite. Il va falloir qu'il y ait une grande réaction».Gourvennec : «Très efficaces»Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux): «C'est une belle victoire avec des buts. C'est un match durant lequel on n'a pas bien négocié les entames des deux périodes, mais on a été efficaces pour le reste. On a trouvé la même cohérence que l'on avait eu sur nos derniers matches contre Lyon et Monaco pour bien défendre ensemble et ne pas se désunir quand c'était un petit peu plus dur. On a été très efficaces en faisant mal sur nos points forts actuels. Le score peut paraître sévère car Montpellier nous a aussi posé des problèmes. On a eu le mérite d'exploiter les petits oublis de l'adversaire. On avait 25 points à la trêve, ce n'était pas suffisant, j'avais tablé sur 30. Aujourd'hui, on a refait du retard que l'on s'était donné sur la première partie de saison. Cela correspond aux progrès de l'équipe, à une meilleure maîtrise du collectif. On est repositionnés pour aborder le dernier mois et demi qui sera palpitant avec plein d'enjeux partout. C'est bien de pouvoir s'offrir ça car à Noël, on était en-deçà de ce que l'on était capables de faire.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages