Montpellier et l'OM se neutralisent après un match fou en Ligue 1

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Réduit à dix, l'OM a longtemps mené avant de voir Montpellier égaliser dans les arrêts de jeu (3-3). 

Le match : 3-3

Un match fou, à l'image de Jorge Sampaoli et de son football débridé, tout en intensité, mais qui, au final, a échappé aux Marseillais, rejoints dans le temps additionnel par Montpellier sur une tête de Gaëtan Laborde (90e+4). Pourtant, Steve Mandanda, sauvé par son poteau sur une frappe de Téji Savanier (83e), héroïque devant Daniel Congré (90e+1) mais pas très clair sur l'ouverture du score dès la première minute et le lob d'Andy Delort (1-0), a longtemps tenu la maison, réduite à dix après l'expulsion logique de Duje Caleta-Car pour une semelle sur Junior Sambia (62e).

L'OM était déjà revenu de façon un peu miraculeuse en fin de première période après avoir longtemps été gêné par les attaquants montpelliérains capables de se projeter rapidement à la récupération du ballon et de se trouver en surnombre face aux trois défenseurs marseillais. À part des frappes écrasées de Florian Thauvin (6e) et d'Arkadiusz Milik (19e), les joueurs de Sampaoli n'avaient rien montré jusqu'à l'éclair du Polonais. Venu décrocher pour offrir une solution, il attira Congré avant de retrouver l'espace libre, d'éliminer Vitorino Hilton d'un petit pont et de tromper Jonas Omlin deux minutes avant la mi-temps (43e, 1-1).

Ferri, double passeur décisif

Une égalisation miracle qui sonna Montpellier, de nouveau surpris par un but de Pape Gueye, cette fois, qui reprenait un dégagement sur la ligne de Hilton consécutif à une première frappe de Thauvin (45+1, 1-2). Cet avantage dura le temps de la mi-temps et une petite minute puisque, comme en début de rencontre, l'OM se faisait surprendre par Laborde, parfaitement servi par Ferri, double passeur décisif (47e, 2-2).

Lire la suite sur L'Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :