Foot - L1 - Nîmes - Anthony Briançon (Nîmes) : « Je ne comprends pas cette défaite »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le capitaine de Nîmes, lourdement battu à domicile par Angers (1-5), a invité ses coéquipiers à rapidement retrouver des valeurs. Lourdement battu par Angers (1-5), Nîmes (18e de Ligue 1) voit un concurrent direct pour le maintien prendre le large (8 points d'avance pour le SCO, dorénavant 8e), ce qui inquiète son capitaine Anthony Briançon et l'entraîneur Jérôme Arpinon. Anthony Briançon, défenseur et capitaine de Nîmes : « Je ne comprends pas cette défaite : démarrer le match de cette manière après quarante secondes de jeu contre un concurrent direct, ce n'est pas normal et cela donne un coup derrière la tête. On s'est mis une balle dans le pied. Je suis certain que Nîmes a des qualités et c'est rageant et frustrant de connaître cela. Il va falloir pour chacun se regarder dans un miroir et se remettre en question. Le bilan n'est pas bon, mais il n'est pas non plus catastrophique. On a le groupe pour se maintenir, mais il va falloir collectivement se parler et trouver les bons mots. L'équipe est actuellement en difficulté, il va falloir se relever : sur les deux derniers matches, on a peut-être tendance à baisser trop rapidement la tête. Aujourd'hui, le souci n'est pas tactique ou physique, il est dans l'état d'esprit : il y a des valeurs à vite retrouver. » Jérôme Arpinon « On a pris une très grosse gifle » Jérôme Arpinon, entraîneur de Nîmes : « Quand on prend cinq buts, on ne peut pas être content. On a pris une très grosse gifle. Actuellement, on fait beaucoup trop de cadeaux. On a manqué de solidité défensive. On va essayer de la retrouver après cette trêve. Mais actuellement, on se désunit trop défensivement. On est moins attentif depuis quatre matches. On montre trop d'espaces entre nos lignes. Je n'ai pas envie de mettre la tête des joueurs encore plus sous l'eau. Je ne me sens absolument pas trahi après ce revers. On ne va pas déjà tirer la sonnette d'alarme, mais il va falloir redresser la tête, retrouver une solidité défensive, montrer peut-être un bloc plus bas et le don de soi ».