Foot - L1 - Nîmes - Le CSE au soutien de Rani Assaf, le président de Nîmes

·1 min de lecture

Le projet du président Rani Assaf, qui repose notamment sur l'abandon de l'agrément du centre de formation, est finalement soutenu par le CSE des salariés du Nîmes Olympique, et des joueurs... À Nîmes, la pression s'intensifie sur l'Association (section amateur), dont le comité directeur se réunira mercredi soir. Quelques heures après la réunion donnée par le président Rani Assaf face aux salariés du NO, ces derniers ont publié un communiqué de presse par l'intermédiaire de leur comité social et économique (CSE). Briançon, Ripart ou Depres ont signé le texte « Nous, membres du Comité Social et Économique, élus par les salariés du Nîmes Olympique, souhaitons partager notre vision sur l'avenir de notre club. Face à une situation inédite : pandémie de Covid, catastrophe Mediapro, perte de plus de 50 % des revenus ; le club se retrouve dans une situation fragilisée et joue sa survie. Soucieux de sauvegarder les 90 emplois directs et près du double en indirects (pelouse, sécurité, restauration...), le CSE enjoint vivement tous les membres, salariés et amateurs, du club à favoriser l'intérêt commun en tant que club professionnel et sa survie, et non pas des intérêts particuliers et sans futur. C'est l'intérêt de tous de se rassembler derrière la seule solution réaliste, proposée par la Direction en place, en lui donnant tous les moyens de concrétiser un projet viable et tourné vers l'avenir. Pour que vive le Nîmes Olympique ! » Fervents défenseurs de la formation, les joueurs Anthony Briançon, Renaud Ripart et Clément Depres sont pourtant signataires de ce texte qui soutient le projet de Rani Assaf. Ce dernier souhaite récupérer la gestion du centre de formation à moindre coût, sans agrément. L'Association, qui a pour le moment refusé cette solution, se trouve en fâcheuse posture sans le soutien des salariés de la SASP.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles