Foot - L1 - Nîmes - L'Association Nîmes Olympique veut faire « entendre raison à Rani Assaf »

·1 min de lecture

Mise sous pression par le président Rani Assaf, l'Association Nîmes Olympique tente tout pour sortir de l'impasse et conserver l'agrément du centre de formation. Mise sous pression par les manoeuvres de Rani Assaf et par le texte publié mardi soir par le Comité social et économique de la SASP, l'Association Nîmes Olympique a réuni son comité directeur ce mercredi soir. À la veille du conseil d'administration exceptionnel convoqué par le président et propriétaire du club, elle a tenté de trouver des solutions pour sortir de la crise qui bouleverse le NO. Maître Olivier Martin, avocat de l'Association « Il veut avoir le contrôle en plaçant ses hommes, je pense que c'est une maladresse » « L'Association veut peser de toutes ses forces pour faire entendre raison à Rani Assaf, a déclaré son avocat Olivier Martin lors d'une conférence de presse. Il manque 400 000€ au budget de 1,3M€ proposé pour le centre de formation. Le président, lui, veut financer un centre sans agrément à hauteur de 700 000€. Qu'il mette plutôt 400 000€ sur le projet de l'Asso pour un centre agréé. La volonté est de ne pas aller dans la surenchère. Il faut se serrer les coudes, donner des solutions. » Ouverte au dialogue pour sauver un centre de formation qui a fourni de nombreux joueurs à l'équipe professionnelle, l'Association ne veut pas se laisser faire, alors que Rani Assaf souhaite remplacer ses 22 membres élus par six choisis par ses soins : « Il veut avoir le contrôle en plaçant ses hommes, je pense que c'est une maladresse, a ajouté Me Martin. Il peut bien sûr demander un droit de regard mais cela ne se fait pas en dégageant tout le monde. Si on ne peut pas s'asseoir autour d'une table, il peut y avoir des suites judiciaires. » Désireux de déclencher une procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce s'il n'obtenait pas gain de cause, le président va-t-il revoir sa position ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles