Foot - L1 - Nîmes - Rani Assaf, le président de Nîmes, ne lâche rien dans le conflit qui l'oppose à l'Association

·1 min de lecture

Le conflit opposant Rani Assaf, le président de Nîmes, à l'Association pourrait aller jusqu'au tribunal. La main tendue mercredi soir par l'Association n'a pas été saisie par Rani Assaf. Ce jeudi, lors du conseil d'administration extraordinaire de la SASP auquel était notamment convié le président démissionnaire de l'Asso Yannick Liron, le président du Nîmes Olympique n'a rien lâché. Selon Objectif Gard, il a réaffirmé son intention de conserver le club tout en renonçant à l'agrément du centre de formation. Le conflit qui l'oppose à l'Association, dont il réclame le départ des 22 membres élus pour y placer six hommes de son choix, pourrait se régler devant les tribunaux, comme il l'a laissé entendre. Confirmant un trou de 7M€, Assaf a confirmé qu'il pensait à une procédure de sauvegarde, déclenchée devant le tribunal de commerce, pour étaler les créances et sauver des emplois. Un nouveau conseil d'administration doit se réunir dans une dizaine de jours : il aura pour objet la validation du budget que le Nîmes Olympique devra présenter à la DNCG, le 15 juin.