Foot - L1 - Nantes enchaîne et respire, Bordeaux retombe dans ses travers

·2 min de lecture

En dominant Bordeaux (3-0), ce samedi, le FC Nantes, toujours barragiste, a aligné un troisième succès d'affilée pour se rapprocher de ses concurrents au maintien. Dont les Girondins, encore convalescents, qui sont loin d'être sauvés. Le match : 3-0 « Je m'attends à tout avec cette équipe », disait Antoine Kombouaré, jeudi, en conférence de presse. Ce samedi midi, sous le soleil de la Beaujoire, le Kanak a vu son équipe réaliser la rencontre qu'il fallait dans ce derby de l'Atlantique ultra-important. Pour enchaîner un troisième succès d'affilée en Championnat (après Strasbourg et Brest, à l'extérieur ; meilleure série nantaise depuis septembre-octobre 2019), le premier à la maison depuis le... 18 octobre 2020, tout en faisant replonger Bordeaux, un adversaire direct. lire aussi Le film de Nantes-Bordeaux À deux journées de la fin, et en attendant les autres matches du week-end, Nantes est toujours barragiste, mais relègue provisoirement Nîmes à cinq points et revient à une unité de Lorient et Strasbourg, deux des Girondins. Rien n'est donc acquis, mais la dynamique est bien présente. En place, avec du jus et des idées, les Canaris n'ont vraiment pas volé cette nouvelle victoire. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Ils l'ont construite en deux temps, d'abord grâce à une tête claquée par Coulibaly après un bon boulot de Blas (1-0, 29e), puis sur un penalty obtenu par Kolo Muani et transformé par Louza (2-0, 51e). Si ce ne sont pas des symboles, entre un revenant (Coulibaly) et un enfant du club (Louza)... Très bon également, malgré un gros raté (25e), Kolo Muani s'est ensuite chargé de sceller le score (3-0, 70e). En face, les Bordelais, fragiles et maladroits, n'ont pas réussi à reproduire leur performance du week-end dernier, face à Rennes (1-0). Les revoilà en grand danger.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le joueur : Coulibaly dépoussiéré Après avoir passé la majorité de son temps au placard ou à l'infirmerie cette saison, Kalifa Coulibaly revit sous les ordres de Kombouaré. En pointe, l'attaquant international malien (70 % de duels gagnés) apporte un vrai point de fixation. Et de finition. Après avoir marqué sur penalty à Brest le week-end dernier, il a, cette fois, débloqué la situation d'une tête rageuse à la demi-heure. Son premier but dans le jeu depuis le... 23 novembre 2019, à Brest (1-1). 17 Après 17 matches en encaissant au moins un but en L1 (depuis le 0-0 face à Rennes, le 6 janvier), les Nantais ont, cette fois, gardé leur cage inviolée. La série noire - c'était la pire de l'histoire du club dans l'élite - prend fin. Enfin.