Foot - L1 - Nantes - Grève des encouragements de la Brigade Loire lors de Nantes-Strasbourg

·1 min de lecture

En signe de protestation contre les méthodes des forces de l'ordre, la Brigade Loire a décrété vingt minutes de grève d'encouragements lors de Nantes-Strasbourg, ce dimanche après-midi en Ligue 1. En signe de protestation contre les méthodes des forces de l'ordre, le groupe d'ultras nantais de la Brigade Loire a décrété vingt minutes de grève d'encouragements lors de Nantes-Strasbourg, ce dimanche après-midi (15 heures, à suivre en direct commenté). Dans un communiqué, la Brigade Loire évoque « une situation qui n'a cessé de monter en tension [...] La Préfecture a fait le choix de mettre en place la Section d'Intervention Rapide (les policiers en jogging bleu) à l'entrée de la Tribune Loire. C'est une nouveauté totale [...] Mais au-delà de leur présence, c'est leur attitude qui pose aujourd'hui problème. Dès le match contre Troyes (2-0, le 3 octobre), ils ont voulu marquer leur présence en adoptant une attitude agressive voire menaçante lors de fouilles poussées. lire aussi La 13e journée de Ligue 1 Sur le déplacement suivant, à Bordeaux (1-1, le 17), cette même SIR (qui avait fait le déplacement) est allée jusqu'à demander à certains de nos membres de se mettre en caleçon à la fouille (!!!), n'hésitant pas à demander les identités de ceux qui osaient se plaindre. Nous avons remonté le problème au club via son SLO (référent supporters) [...] Lors de la réception de Clermont (2-1, le 23), la SIR a de nouveau souhaité agir de façon ciblée sur les membres de notre groupe à leur arrivée au stade. Face au refus de certains, la situation a rapidement dégénéré, ces policiers sortant facilement leur matraque télescopique, certains s'en délestant même pour proposer d'en découdre à mains nues (!!!), menaçant les membres qui ont osé leur dire « non » de les retrouver en dehors du stade.

Nous avons donc de nouveau tiré la sonnette d'alarme mais nous n'avons eu aucune réponse claire. Pire encore, ces mêmes policiers ont porté plainte nominativement à la suite du dernier match ! Certains membres pourraient être interdits de stade par la Préfecture, le monde à l'envers ! Sous couvert du conflit qui nous oppose au club, la Préfecture se permet toutes les méthodes, même les plus borderline, pour tenter d'affaiblir et diminuer la Brigade Loire. Si notre rejet du FC Kita s'exprime par nos chants et banderoles, nous ne transformons pas la tribune Loire en zone de guerre pendant les matches, que cela soit avant la pandémie ou maintenant. Rien ne justifie ce choix soudain d'une présence musclée de la SIR à l'entrée de notre tribune. Cet après-midi, nous avons fait le choix d'une grève des encouragements jusqu'à la 20e minute. Nous demandons une désescalade de la tension et un retour à la situation sécuritaire d'avant-Covid, et qu'aucune interdiction administrative de stade ne soit prononcée à l'encontre des personnes ciblées par les plaintes, sauf s'il est prouvé qu'elles se sont rendues coupables de violence. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles