Foot - L1 - Nantes - Ligue 1 : Waldemar Kita, le président du FC Nantes, suspendu deux mois

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Waldemar Kita, le président du FC Nantes, est privé de toute fonction officielle par la commission de la discipline de la LFP, et ce pour deux mois, en raison de son comportement à l'issue de Nantes-PSG. Comme on pouvait s'y attendre, la commission de discipline de la LFP a lourdement sanctionné Waldemar Kita pour son comportent envers le corps arbitral à l'issue de Nantes-PSG (0-3), le 31 octobre. Le président du FC Nantes a été condamné, « après instruction du dossier, audition du corps arbitral et de M. Waldemar Kita, précise le communiqué, de quatre mois de suspension dont deux mois avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. »

Le président nantais avait eu des propos plus que virulents envers les arbitres, leur reprochant entre autres d'avoir reçu dans leur vestiaire, à la pause, Kylian Mbappé, Marquinhos, le capitaine parisien, Leonardo, le directeur sportif, et Bouabdella Bessedik, salarié détaché du club auprès des joueurs et de leurs familles, alors que le score était encore de 0-0. Deux Strasbourgeois sanctionnés En deuxième période, le PSG s'était détaché, entre autres grâce à un penalty généreusement accordé à l'attaquant international (le but du 2-0). Un fait de jeu qui avait motivé en bonne partie le courroux du président nantais. lire aussi La grosse ardoise fiscale de Waldemar Kita, le président de Nantes Dans le même registre, Christian Rothacker et Kader Mangane, respectivement actionnaire et coordinateur sportif du RC Strasbourg, ont été punis de quatre matches de suspension, dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles, en raison de leur « comportement envers le corps arbitral » à l'issue de Strasbourg-OM (10e journée).