Foot - L1 - Nantes - Menacé, Waldemar Kita, le président de Nantes, dépose plainte

·1 min de lecture

Le président du FC Nantes Waldemar Kita a été menacé sur les réseaux sociaux, et il a décidé de porter plainte. Le climat ne s'apaise pas du côté du FC Nantes, et ce malgré le maintien en L1 arraché dimanche lors des barrages face à Toulouse (2-1, 0-1). Mardi, le président nantais Waldemar Kita a été menacé sur les réseaux sociaux et a, selon nos informations, décidé de déposer plainte. « [...] Mort ou vif la tête de ces deux personnes (Mogi Bayat) valent 5 000 000 € chacun #KitaOut #BayatOut #RendezNousLeFCN. » Après le match dimanche, Mogi Bayat et Bakari Sanogo, deux agents proches de la direction du FCN, ont déterré le cercueil du « FC Kita » enterré quelques jours plus tôt par des supporters du club à proximité du stade de la Beaujoire. Cet épisode a envenimé encore un peu plus les rapports déjà exécrables entre la direction nantaise et les ultras de la Brigade Loire, le groupe de supporters principal du club. La police devrait placer Waldemar Kita sous protection. lire aussi Des individus cagoulés perturbent la célébration du maintien du FC Nantes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles