Foot - L1 - Les Niçois n'y arrivent pas

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

À peine dangereux en première période et plus du tout en seconde, les joueurs de l'OGC Nice ont de nouveau perdu à domicile. Ils en sont à deux victoires en seize matches. Adrian Ursea et ses joueurs ne peuvent même pas être déçus du résultat. Le but stéphanois a beau avoir été inscrit tardivement, à la 88e minute, tout ce qui l'a précédé laissait penser que Nice ne mériterait sûrement pas une victoire et à peine le point du nul. lire aussi Les notes de Nice - ASSE : quand Debuchy est là, tout va Hormis un tir insuffisamment enroulé par Gouiri (36e) et une frappe de Reine-Adélaïde non cadrée à la 38e, les Aiglons n'ont rien montré. Ils restaient sur une victoire à Lens (1-0, le 23 janvier). L'illusion d'un redressement n'aura duré qu'une semaine. Hassane Kamara « On n'a que ce qu'on mérite. » Dimanche, à côté de l'équipe azuréenne, Saint-Étienne a ressemblé à un prétendant à l'Europe. À la pause, pour que les centres s'arrêtent de pleuvoir devant le but de Benitez, Ursea avait choisi de faire passer son milieu de trois à quatre joueurs, avec Gouiri bloquant le couloir droit adverse. Cela a réduit la menace stéphanoise, mais aussi les possibilités de contre. Très loin de son idéal de jeu, Nice n'est plus parvenu à ressortir un ballon. 9 Le nombre de points que totalise Adrian Ursea après ses 10 premiers matches de Ligue 1 sur le banc de Nice, soit le plus bas total à ce stade pour un entraîneur des Aiglons depuis Claude Puel (9 également en 2012-2013).Opta lire aussi Le film du match « Jouer en attaque placée est assez difficile à faire, surtout dans notre situation avec notre manque de confiance et d'automatismes, analyse Ursea. On a essayé de jouer comme à Lens, mais visiblement, on n'est pas une équipe qui a l'habitude de subir. » Concrètement, sa formation « n'a pas assez attaqué la profondeur, pour le technicien. Quand on joue face à un bloc bien organisé comme celui de Saint-Étienne, il faut faire beaucoup d'appels en profondeur pour écarter les lignes adverses ; et quand on a le ballon, ce bloc se déplaçant toujours du côté de ballon, on aurait dû faire plus de changements de côté. » Vers une deuxième partie de saison sans intérêt Englué à la 13e place à 10 points de Rennes (5e) et avec 8 points d'avance sur le barragiste (Lorient), Nice confirme qu'il s'avance, sauf surprise, vers une seconde partie de Championnat sans intérêt. « On n'a que ce qu'on mérite, constate son latéral Hassane Kamara. Je ne sais pas si c'est une chance, mais on pourra enchaîner mercredi. » Ce sera à Monaco (21 heures). Il y a plus facile pour se relancer. lire aussi Le classement de la L1