Foot - L1 - Nice domine Brest et monte sur le podium de Ligue 1

·2 min de lecture

Nice s'est imposé face à Brest (2-1) samedi au terme d'un match abouti, même si le club azuréen a gâché beaucoup d'occasions. Le Gym se hisse provisoirement à la troisième place du classement. Le match : 2-1 Nice n'avait gagné qu'une seule fois dans son Allianz Riviera cette saison avant ce samedi. C'était le 28 août, contre Bordeaux, et ce jour-là déjà, les Aiglons n'avaient pas fait les choses à moitié (4-0). Face à Brest, le Gym s'est montré moins réaliste (2-1), mais le public en a quand même eu pour son argent. Les joueurs de Christophe Galtier ont totalement maîtrisé les débats, été séduisants dans le jeu et se sont procuré une foule d'occasions face à de tristes Brestois, toujours sans la moindre victoire après neuf journées. lire aussi Le film de Nice-Brest Sans leur gardien néerlandais Marco Bizot, décisif à maintes reprises (11e, 17e, 47e et 69e), les Bretons auraient même pu retraverser la France avec une belle valise de plus dans l'avion. Si Andy Delort (66e), Calvin Stengs (55e, 75e et 90e+4) et Kasper Dolberg (83e) s'étaient montrés plus adroits aussi, le score aurait pu être plus lourd. Il a finalement suffi d'une mésentente entre le malheureux Bizot et Denys Bain, qui a profité à Jean-Clair Todibo (45e ; 1-0), et d'une montée rageuse de Melvin Bard (61e ; 2-0) pour que Nice décroche un cinquième succès cette saison, malgré le but tardif de Franck Honorat (90e+2 ; 2-1). Un résultat qui le fait grimper provisoirement sur le podium et qui récompense surtout le gros travail de Galtier depuis cet été. Le joueur : les bons coups de Bard Discret en début de match, en comparaison avec Jordan Lotomba, omniprésent à l'opposé côté droit, Melvin Bard a su se montrer patient avant d'être décisif à deux reprises. D'abord sur un bon centre dans la surface que Bizot a mal maîtrisé, sur le premier but (45e). Puis à la réception d'un centre d'Amine Gouiri, pour inscrire le deuxième de la tête (61e), le premier de sa carrière en Ligue 1. En confiance, l'ancien Lyonnais (20 ans) arrivé cet été a aussi parfaitement contrôlé son couloir, pour réaliser l'une de ses meilleures performances à ce niveau.

19 Nice a frappé 19 fois au but contre Brest, contre seulement 6 pour son adversaire. Mais les Aiglons n'ont cadré que 8 de leurs tentatives.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles