Foot - L1 - Nice - Malgré la victoire de Nice contre le Dynamo Kiev, Christophe Galtier attend davantage de ses joueurs

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Niçois ont battu ce samedi le Dynamo Kiev pour accrocher leur premier succès de l'été, mais ça ne suffit pas à leur entraîneur Christophe Galtier. La route est longue pour les Niçois et ce n'est pas une première victoire amicale qui va la raccourcir subitement : après un match nul contre Rodez (L2) (1-1), et deux défaites contre Lausanne-Sport (0-3) et Bastia (L2) (0-1), le Gym a gagné samedi contre le Dynamo Kiev (2-1), mais Christophe Galtier ne saute pas au plafond. Arrivé pour redresser une équipe neuvième de L1, le nouvel entraîneur répète qu'il a « encore beaucoup, beaucoup de travail » et il ne pense pas seulement aux coups de pied arrêtés, dont celui qui a permis à Kiev d'ouvrir le score (38e) : « On n'est pas assez bons derrière, dans le duel, dans la manière dont on doit coulisser. On recule trop vite. Il y a du travail technico-tactique, mais il faut aussi une prise de conscience individuelle de certains, qui doivent élever leur niveau d'exigence. » Vendredi, la dernière demi-heure n'avait pas satisfait Galtier Contre Bastia, vendredi, Galtier n'a pas apprécié que ses joueurs cèdent dans la dernière demi-heure, au moment où les plus expérimentés avaient remplacé les plus jeunes. Samedi, ce sont les habitués de la L1 qui ont débuté et la première période a offert quelques séquences intéressantes, mais les deux buts ont été marqués quand les gamins du centre étaient en surnombre. Le Suisse Dan Ndoye a égalisé d'une belle frappe (71e) et le succès est venu d'Alexis Trouillet (80e), qui s'était déjà fait remarquer en juillet 2020. Le milieu (20 ans) avait été barré par la concurrence mais l'été lui laisse des ouvertures, puisque Galtier dirige un effectif qui sera largement modifié. Les joueurs d'expérience y sont rares, car Dante n'est pas prêt et Morgan Schneiderlin inquiète le staff : touché à un genou, il quittera le stage aujourd'hui pour passer des examens approfondis à Nice. « Il ressent une vilaine douleur, confie Galtier, qui a au moins pu lancer sa première recrue, l'ailier droit Calvin Stengs. Il n'a fait qu'une séance avec nous et il faut trouver les associations devant, mais je l'ai trouvé intéressant avec Atal. De ce côté-là, je ne m'inquiète pas trop... » Christophe Galtier, au sujet de la recrue néerlandaise Calvin Stengs « Je l'ai trouvé intéressant avec Atal » Souvent trouvé à l'intérieur, le Néerlandais aime entrer sur son pied gauche pour offrir des passes tranchantes, comme celle dont a profité Gouiri (15e) et il rappelle à Galtier le Dimitri Payet stéphanois. C'est une jolie promesse, mais il y en a d'autres : son compatriote Justin Kluivert est attendu pour animer le couloir gauche et des recrues plus mûres doivent encadrer l'ensemble. On saura alors ce que peuvent viser les Niçois, qui vont se contenter de transpirer dans l'ombre la semaine prochaine. Prévu mercredi, leur match contre Saint-Étienne a été annulé à la demande de Galtier. « Je le regrette, mais j'ai pris la décision car je dois fonctionner avec douze joueurs du centre et je suis obligé de les préserver », souffle l'entraîneur, qui s'est excusé auprès de l'ASSE. Les limites du moment l'obligent à être raisonnable, même s'il ne cache pas son envie d'avancer plus vite. lire aussi À Nice, Christophe Galtier attaque le chantier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles