Foot - L1 - Nice-OM - Incidents de Nice-OM : Noël Le Graët « ne pense pas que les conditions permettaient de reprendre le match »

·1 min de lecture

Dans un entretien accordé à « Ouest-France », le président de la FFF Noël Le Graët estime que les conditions n'étaient pas réunies pour reprendre le match Nice-OM, arrêté le 22 août après que les joueurs de l'OM ont refusé de revenir sur le terrain. Dans un entretien accordé à Ouest-France, le président de la FFF Noël le Graët s'est exprimé, ce lundi, sur les incidents de Nice-OM (3e journée), arrêté par l'arbitre à 1-0, le 22 août, après que les joueurs marseillais ont refusé de revenir sur le terrain après l'envahissement de la pelouse. « Les irresponsables doivent être sévèrement sanctionnés et ne plus venir au stade » « Je ne pense pas que les conditions permettaient de reprendre le match, l'arbitre ne le voulait d'ailleurs pas, indique le patron du foot français. Après une heure de repos forcé, il n'y avait plus d'intérêt. Les irresponsables doivent être sévèrement sanctionnés et ne plus venir au stade. La protection des joueurs doit être prioritaire. » lire aussi Discipline : le recadrage de la Ligue après les débordements La commission de discipline de la LFP avait décidé, le 25 août, que la rencontre entre Nice et Bordeaux (4-0), disputée samedi, se déroulerait à huis clos. Elle avait également suspendu à titre conservatoire le préparateur physique de l'OM Pablo Fernandez et placé le dossier en instruction. Le comportement des joueurs et des supporters, ainsi que le sort du match, dont le résultat est gelé, seront jugés le 8 septembre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles