Foot - L1 - Nice-OM - Incidents Nice-OM : le Gym a été sanctionné « à juste titre » selon Ineos, propriétaire du club

·1 min de lecture

La société Ineos, propriétaire du Gym, a écrit dans un communiqué accepter la sanction infligée au club niçois après les incidents survenus contre l'OM le 22 août, qu'il considère « juste compte tenu des circonstances ». Après que le président Jean-Pierre Rivère a annoncé que l'OGC Nice ne ferait pas appel des sanctions infligées par la LFP après les incidents survenus à l'Allianz Riviera lors du match contre l'OM, Ineos, le propriétaire du club, a souligné dans un communiqué que « le 22 août, nous avons dépassé une limite qui ne doit plus jamais être franchie ». La commission de discipline de la LFP a décidé que le match serait rejoué sur terrain neutre, tandis que le Gym a écopé d'un point de pénalité ferme. « Nous avons été sanctionnés par la Ligue de football professionnel pour notre comportement. Et à juste titre, poursuit Ineos dans on communiqué. Cela nous coûtera entre 1 et 4 points et pourrait compromettre la qualification européenne la saison prochaine. Nous acceptons notre sanction car nous la considérons juste compte tenu des circonstances. Ineos croit en un fort esprit de compétition, en la passion tant sur le terrain que dans les tribunes, mais n'acceptera jamais un comportement violent ou menaçant. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles