Foot - L1 - Nice-OM - L'UNFP se porte partie civile pour soutenir Dimitri Payet (OM) après les incidents à Nice

·1 min de lecture

Le syndicat des joueurs professionnels (UNFP) s'est officiellement constitué partie civile dans l'action en justice menée par le Parquet de Nice à l'encontre de l'agresseur présumé de Dimitri Payet lors des incidents de Nice-OM, dimanche en L1. Il s'agit d'une grande première, de la part du syndicat des joueurs, qui veut marquer le coup à son niveau après les graves incidents survenus dimanche lors d'OM - Nice, en Ligue 1, sur lesquels la commission de discipline de la LFP planchera à nouveau le 8 septembre. Le syndicat explique dans un communiqué : « Pour la première fois, l'UNFP s'est associée à la démarche judiciaire et s'est donc constituée partie civile dans l'action en justice menée par le Parquet de Nice, à l'encontre de l'agresseur présumé de Dimitri Payet, jugé en comparution immédiate, le mercredi 25 août et dont le jugement a été renvoyé au 22 septembre. C'est un acte fort qui, au-delà de sa valeur symbolique, nous permet de réaffirmer que rien ne saurait justifier de tels agissements envers les footballeurs. Nous nous réservons d'ailleurs le droit de nous constituer à nouveau partie civile si d'autres actions en justice venaient à être menées. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles