Foot - L1 - Nice-OM - Pablo Longoria réfute les insultes prétendument tenues lors de Nice-OM

·1 min de lecture

Accusé d'avoir tenu des propos « inqualifiables » lors du match arrêté entre Nice et l'OM, dimanche, le président olympien Pablo Longoria s'est défendu ce mardi dans « La Provence » d'avoir proféré la moindre insulte. S'il ne nie pas que le ton est monté aussi en tribunes, dimanche à l'Allianz Riviera lors du match entre Nice et l'OM, d'abord interrompu puis définitivement arrêté après les incidents survenus sur la pelouse, Pablo Longoria n'admet pas qu'on lui prête des propos qu'il n'aurait pas tenus. « Il y a eu des moments de tension. Je peux m'énerver dans un match, contre moi-même ou contre des décisions mais je n'insulte personne, a assuré le président olympien, ce mardi dans La Provence. C'est mon éthique. » « Aucun type d'agression » Pourtant Christian Estrosi et d'autres témoins, selon le maire de Nice, se sont montrés catégoriques : ils ont constaté « l'attitude inqualifiable » du dirigeant marseillais, qui en est presque venu aux mains avec Jean-Pierre Rivère, son homologue niçois. « On ne s'est pas attrapé avec le président, il n'y a eu aucun type d'agression, s'est encore défendu Longoria. Et c'est José Cobos qui a été super, qui a calmé les ardeurs de tout le monde, nous avons parlé en italien. » Lundi soir, il avait déjà affirmé à L'Équipe que son choix de ne pas reprendre la rencontre avait été dicté par son sentiment de « ne pas se sentir en sécurité », après l'envahissement du terrain survenu la veille, en fin de rencontre. Il l'a répété dans la presse locale : « On peut accepter qu'il y ait des stades plus chauds que d'autres, la pression du public, c'est normal, mais tu ne peux pas accepter la moindre possibilité que des supporters puissent entrer sur le terrain et agresser les joueurs. C'est un précédent très dangereux. » lire aussi Nice-OM, récit d'une soirée interminable

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles