Foot - L1 - Nice-OM - Pablo Longoria sur les incidents de Nice-OM : « Si on avait égalisé, comment serait-on sorti du stade ? »

·1 min de lecture

Au lendemain des incidents survenus lors de Nice-OM, dimanche soir, le président marseillais Pablo Longoria a expliqué à « L'Équipe » ce qui a motivé le club phocéen à ne pas reprendre la rencontre, arrêtée à la 75e minute. Pablo Longoria (président de l'OM, au lendemain des incidents survenus à l'Allianz Riviera de Nice, qui ont engendré l'arrêt de la rencontre) : « On ne se sentait pas en sécurité donc il n'y a pas eu de débat entre nous (pour décider si l'OM voulait reprendre le match arrêté à la 75e minute). Ce n'est pas normal que, quand tu tires un corner, tu prennes vingt bouteilles d'eau. Notre sécurité n'était pas assurée. Si on avait égalisé, comment serait-on sorti du stade ? Ce n'est pas une question de gagner ou de perdre, c'est une question morale. Nous ne pouvons pas accepter certaines choses. Ce match aurait dû être arrêté parce que ce qui s'est passé est inacceptable et si nous reprenons, nous créons un précédent pour le foot français. » lire aussi Jean-Pierre Rivère (Nice) : « On assume notre part de responsabilité »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles