Foot - L1 - Nice - La tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera fermée quatre matches par le préfet après les incidents de Nice-OM

·1 min de lecture

Ce lundi soir, sans attendre les décisions de la LFP, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé avoir prononcé une fermeture de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera, concernée par les graves incidents de dimanche soir, pour les quatre prochains matches disputés à domicile par le Gym. Au lendemain des graves incidents qui ont provoqué l'arrêt du derby du Sud entre Nice et l'OM, dimanche soir, une première sanction est tombée. Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé, ce lundi soir, la fermeture « pour les quatre prochains matches disputés à domicile » de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera, d'où provenaient les projectiles. C'est-à-dire pour les réceptions de Bordeaux, Monaco, Brest et l'OL. lire aussi Jean-Pierre Rivère, président de Nice : « On assume notre part de responsabilité » « Devant la gravité des incidents survenus, sans attendre les sanctions qu'il appartient à la Ligue de football professionnelle de décider, le préfet des Alpes-Maritimes a pris ce (lundi) soir les décisions suivantes : fermeture de la tribune Populaire Sud où les incidents ont éclaté pour les quatre prochaines rencontres disputées à domicile », écrit le préfet Bernard Gonzalez dans un communiqué. « Des mesures d'interdiction individuelle de stade à l'encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police » Le préfet a également annoncé la « mise en place dans les meilleurs délais d'un filet anti-projections devant la tribune Populaire Sud », l'« étude d'un dispositif renforcé de sécurisation de la tribune Visiteurs afin de prévenir les projections et agressions » et l'« édiction de mesures d'interdiction individuelle de stade à l'encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police ». Le parquet de Nice a en effet annoncé l'ouverture de plusieurs enquêtes, notamment pour « jets de projectiles » et « violences volontaires aggravées ». Un homme âgé de 28 ans, suspecté d'avoir porté des coups à un joueur de l'OM, a été interpellé près de Nice et placé en garde à vue ce lundi en fin de journée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles