Foot - L1 - OL - Bruno Genesio : «Je n'ai aucun souci avec Fekir»

L'Equipe.fr
Mardi, à la veille du déplacement à Metz, dans un match à rejouer après avoir été interrompu en cours de match en raison de jets de pétards (le 3 décembre dernier), Bruno Genesio est notamment revenu sur ses relations avec Nabil Fekir.

Mardi, à la veille du déplacement à Metz, dans un match à rejouer après avoir été interrompu en cours de match en raison de jets de pétards (le 3 décembre dernier), Bruno Genesio est notamment revenu sur ses relations avec Nabil Fekir.Metz n'a pas joué ce weekend et ce match s'ajoute à un enchaînement déjà soutenu pour vous. Au final, êtes-vous pénalisé par ce match à rejouer ?Ce qui est surtout surprenant, c'est qu'on ait joué dimanche alors qu'il y avait la place vendredi. Cela aurait plus équitable. Mais après une trêve, c'est mieux de jouer que d'avoir du repos comme l'ont eu les Messins car on dit qu'il faut au moins un match pour retrouver le rythme. Cela nous avantage peut-être par rapport à Metz. Mais c'est le match de demain qui donnera la réponse.Le fait que ce match se dispute à huis-clos peut-il constituer un piège ?Un piège, je ne sais pas. C'est la première fois pour moi. Il faut s'y préparer. Même si je ne pense pas que ça soit un match piège. C'est surtout nous qui rendons nos matchs pièges. Ce n'est pas plus difficile à huis clos. On a du mal face aux équipes mal classées. Et c'est ce genre de matches qui nous attend. A nous de nous y préparer mentalement pour inverser la tendance.Vous étiez remonté après le match nul à Rennes (1-1) dimanche. Avec le recul, cette colère est toujours présente ?C'est le résumé de notre saison. On a fait une heure dix, une heure quinze de bonne qualité avec une bonne organisation. On a réussi à marquer, on n'était pas en danger. Mais en quinze, vingt minutes, on s'est sabordé, on a fait moins d'efforts, on a oublié certains fondamentaux. On peut même s'estimer heureux d'être reparti avec un point. Avec de la réussite, Rennes aurait ainsi pu l'emporter. C'est à l'image de notre saison. C'est un mal récurrent et c'est parfois désolant.Craignez-vous que vos joueurs se focalisent sur la Ligue Europa au détriment du Championnat ?Je serai vigilant. Pour jouer la Ligue Europa, il faudra être performant en Championnat.C'est un message à l'adresse de vos joueurs ?Oui.Après le match à Rennes, votre président Jean-Michel Aulas a dit que Nabil Fekir était «un joueur de valeur mondiale» et que les «choses devront rentrer dans l'ordre dans l'intérêt du club». Cela signifie-t-il que les choses sont dans le désordre le concernant ?Pas que je sache. Je l'ai déjà dit plusieurs fois, je n'ai aucun souci avec Nabil. Je ne sais pas pourquoi tout le monde essaye de nous opposer. Je suis le coach, je fais des choix. Parfois il y a des joueurs qui ne jouent pas, d'autres fois, ce sont d'autres. Je laisse les gens responsables de leurs propos. Tout ce que je peux vous dire, c'est que je n'ai pas de problème avec Nabil. Ce sont simplement des choix sportifs guidés par rapport à un système de jeu, par rapport à ce que je vois, par rapport à la forme du moment.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages