Foot - L1 - OL - Mercato de l'OL, incidents de Nice-OM, Messi, fair-play financier... Jean-Michel Aulas affirme ses idées

·3 min de lecture

À l'occasion de la présentation officielle de Xherdan Shaqiri et Emerson, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a fait sa rentrée ce mercredi et a balayé l'actualité. Et avec vigueur, plutôt. Dans le cadre de la présentation de ses deux recrues, Xherdan Shaqiri et Emerson Palmieri, Jean-Michel Aulas a évoqué (presque) tous les sujets. Tour d'horizon. Le début de saison de l'OL : « On est convaincus d'être sur la bonne voie » « Je l'ai vécu comme tous les supporters, avec un peu d'amertume et de tristesse. Mais trois matches, ce n'est pas définitif, et ces deux recrues montrent notre volonté de réussir en Ligue 1 et d'être prêts pour la Ligue Europa qui est une ambition forte. On est convaincus d'être sur la bonne voie, et qu'on est en train de nous donner les moyens d'atteindre nos objectifs. Malgré la crise qui nous a fait perdre beaucoup d'argent (mais on en avait accumulé, aussi, avant), l'OL a fait ce qu'il fallait. » Le mercato : « On espère encore faire des choses qui vont vous surprendre » « Tout est possible. Ce ne sont pas les finances qui nous freinent, mais notre volonté et celle du coach de ne pas empiler les joueurs à certains postes. Il est probable qu'il y aura d'autres mouvements, mais aujourd'hui, les transferts sont d'une complexité énorme. On espère encore faire des choses qui vont vous surprendre. Aouar ? Il y a des discussions, mais pas d'offres à l'instant T, même si on en annonce tous les jours. » Vincent Ponsot, le directeur du football à l'OL, a ajouté : « Maxwel (Cornet) est toujours là, mais il fait partie des joueurs qui souhaitent partir. Des discussions ont lieu avec Marcelo, mais pour l'instant, il s'entraîne en N2. Azmoum ? Oui, les discussions existent, et elles continuent. » lire aussi L'OL se lance sur Sardar Azmoun Les incidents de Nice-OM : « La seule solution, la pénalité en points » « Vincent Labrune (le président de la LFP) a très bien fait de demander aux pouvoirs publics d'intervenir. Mais je pense que la seule solution pour freiner ces débordements est la pénalité en points. C'est la seule sanction qui fasse vraiment peur, plus que les amendes et les interdictions de tribunes. Autrement, on n'éradiquera pas le phénomène. » La signature de Messi : « Les gens à Reims vont s'enflammer » « Je trouve que c'est fantastique. Les gens à Reims vont s'enflammer, dimanche (20h45, 4e journée), pour sa venue. Et je suis sûr que les droits de la L1 à l'étranger, gérés par BeIN, vont battre tous les records. Le fait que Barcelone se fasse piquer un joueur en fin de contrat, c'était... Disons que ça nous est arrivé dans l'autre sens (avec Memphis Depay). » La fin du fair-play financier : « Je pense qu'il y aura un gendarme quand même » « Pour des clubs comme nous, ce sera plus dur, mais je pense qu'il y aura un gendarme quand même. On a vu, avec la Superligue, que la justice avait parfois un avis différent, donc concevoir un nouveau règlement n'est pas si évident que cela. Avec l'ancien modèle de fair-play financier, le Tribunal arbitral du sport avait fait machine arrière. Donc, il va falloir des adaptations, et l'UEFA travaille sur des ratios, et sur des taxes pour les transferts les plus importants. C'est indispensable pour des clubs comme le nôtre, sinon on passera tous sous capitaux étrangers avant même qu'on ait le temps de résister. On a besoin de définir de nouvelles règles de compétitivité, et plus seulement un fair-play financier. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles