Foot - L1 - OL - Peter Bosz (nouvel entraîneur de l'OL) : « J'ai une philosophie offensive, attractive »

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lors de sa présentation dimanche, le nouvel entraîneur de l'Olympique Lyonnais Peter Bosz a évoqué sa philosophie de jeu. Lors de sa présentation dimanche par Jean-Michel Aulas et Juninho, le nouvel entraîneur de l'Olympique Lyonnais, le Néerlandais Peter Bosz, en poste jusqu'en 2023, a notamment évoqué sa philosophie de jeu. « Quels sont vos principes de jeu ?
J'ai une philosophie offensive, attractive. On joue pour les supporters et pas pour nous-mêmes. Mais ça dépend bien sûr des joueurs. Il est trop tôt pour parler d'un système, je dois d'abord voir l'effectif, mais j'aime le foot offensif avec de bons joueurs, intelligents et avec une bonne technique. C'est possible de jouer offensif, attractif et de gagner des titres. Le plus important dans ce jeu, c'est peut-être la défense. lire aussi Pourquoi l'OL a choisi Peter Bosz pour remplacer Rudi Garcia Allez-vous vous appuyer sur les jeunes ?
J'ai l'expérience du travail avec les jeunes à l'Ajax et Leverkusen. Je n'ai pas peur de faire jouer les jeunes s'ils ont des qualités et je sais que l'Académie est importante ici à Lyon. Il y a toujours eu de bons jeunes. Je suis curieux de savoir comment ça se passe dans l'Académie et dans l'effectif, il y a déjà de très bons jeunes. « J'ai toujours suivi le Championnat de France » Que connaissez-vous du football français et de l'OL ?
Quand j'étais joueur en France j'ai déjà rencontré Lyon (il a joué à Toulon entre 1988 et 1991), et surtout quand j'étais entraîneur de l'Ajax (Ligue Europa 2017 en demi-finales 4-1, 1-3 pour l'Ajax). On a vraiment vu que Lyon est un très grand club. J'ai toujours suivi le Championnat de France, mais ce n'est pas facile en Allemagne. J'ai suivi les clubs français en coupes d'Europe. Et dans le monde, on voit partout les joueurs français. Le foot français est d'un très haut niveau. À Lyon, dans l'histoire, il y a toujours eu des bons joueurs et des bons jeunes. Ça fait plaisir de réfléchir aux joueurs qui sont là et à leurs qualités. »