Foot - L1 - OL - Peter Bosz, entraîneur de l'OL, après le succès face à Nantes : « Les victoires compliquées, je m'en fous »

·3 min de lecture

Après la victoire à Nantes (1-0), la première de la saison, vendredi soir, l'entraîneur de Lyon, Peter Bosz, a surtout retenu le résultat. Même s'il juge le contenu en amélioration. « Êtes-vous satisfait de cette première victoire ?
Oui, très content. Les victoires compliquées, je m'en fous. Ce sont les trois points qui comptent. C'est le plus important pour la confiance, après les trois premiers matches (deux nuls et une défaite). Qu'avez-vous apprécié ?
Plusieurs choses. J'ai vu une équipe qui n'a pas eu peur de jouer, en faisant circuler le ballon en une ou deux touches, en créant des occasions. On a essayé de bien placer les joueurs pour exploiter les espaces entre les lignes. Sur le but de Dembélé, il y a eu un bon ballon de Bruno et une classe extraordinaire de Paqueta. On utilise la force et la vitesse de Moussa (Dembélé), les dribbles de Karl (Toko Ekambi)... Mais on n'a marqué qu'une fois. Ça, ce n'est pas bien. Il faut travailler là-dessus. Nantes a aussi eu des occasions nettes, deux ou trois fois. Ce n'était pas nécessaire. « Si le président a dit ça (qu'il travaillait à une grosse arrivée), j'espère qu'il a raison. Mais je ne suis pas là pour donner des noms » Anthony Lopes a sorti un grand match...
Il a été très important pour nous, et pas seulement aujourd'hui (vendredi). C'est un bon gardien. lire aussi Les notes de Nantes-OL : Lopes infranchissable, Da Silva dans le dur Mais votre équipe a encore peiné défensivement...
Quand j'ai signé ici, on m'a dit que Lyon marquait toujours, mais prenait beaucoup de buts. Mais ce ne sont pas seulement les attaquants qui jouent bien et les défenseurs mal. Il faut trouver un équilibre dans l'équipe, et j'ai vu de bonnes choses. Il faut continuer. La fin du mercato approche. Que pouvez-vous nous dire ?
Mon expérience du mercato me fait dire que tout peut arriver jusque dans les dernières heures, dans le sens des départs comme des arrivées. Si le président a dit ça (qu'il travaillait à une grosse arrivée), j'espère qu'il a raison. Mais je ne suis pas là pour donner des noms. » Anthony Lopes, gardien de l'OL « On se libère un peu la tête, on relâche un peu toute cette pression. Ça fait du bien. J'espère qu'on ne lâchera pas ce rythme » Anthony Lopes, gardien de l'OL : « C'est avant tout la victoire d'un groupe. On est allés la chercher au mental. Après l'expulsion de Damien, j'ai vu des joueurs déterminés. On a fait corps tous ensemble. J'ai trouvé ça positif et j'espère que cela présage de bonnes choses. On se libère un peu la tête, on relâche un peu toute cette pression. Ça fait du bien. J'espère qu'on ne lâchera pas ce rythme. On a un jeu à risques. C'est une philosophie qui nous va, avec des joueurs qui ont énormément de coffre pour embêter les adversaires. Cela laisse quelques espaces, mais on est aussi là pour faire le travail derrière. Ce qui a été bien fait aujourd'hui (vendredi), puisqu'on repart sans avoir encaissé de but. Cela reste mon boulot, d'être décisif le plus possible. Je n'envoie aucun message (par rapport à son été mouvementé). Le reste, je ne le contrôle pas. Je me concentre sur moi-même. » lire aussi L'OL encore fragile malgré sa victoire à Nantes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles