Foot - L1 - OM - André Villas-Boas (OM) sur l'expulsion de Pape Gueye : « Ça ne mérite pas rouge »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas, a regretté l'expulsion de Pape Gueye qui a changé la physionomie du match contre Rennes (1-2) que son équipe avait complètement dominé jusque-là. « L'expulsion de Pape Gueye est-elle le tournant de la rencontre ?
Elle change tout le match, c'était notre meilleur joueur, il était impressionnant. Je suis très déçu de la décision de l'arbitre, ça ne mérite pas un rouge. Il ne veut pas faire de mal à Niang et il ne le voit pas d'ailleurs. Si on ne peut pas sauter pour jouer un ballon, qu'est-ce qu'on peut faire ? Après on voulait tenir le résultat mais Rennes a poussé. Ils ont eu beaucoup de réussite, ça finit mal pour nous malheureusement. C'est notre première défaite (en déplacement) depuis celle au Parc la saison dernière, c'est dommage. lire aussi Ligue 1 : Rennes stoppe l'OM N'est-ce pas frustrant vu votre première demi-heure ?
On était tellement supérieur en première mi-temps qu'on ne s'attendait pas à un coup comme ça. C'était un match avec beaucoup de duels, donc ça peut arriver à la fin mais pas de cette façon. Il n'y a pas de volonté d'agresser l'adversaire. Je ne comprends pas tous ces cartons, il n'y en avait que dans un sens, déjà à Nîmes la dernière fois ça s'était passé comme ça avec un premier carton pour Amavi au bout de trente secondes. On est l'équipe la plus cartonnée du Championnat. C'est le cas avec moi et c'était déjà ça sans moi, avant. « On rate une chance face à un adversaire direct, c'est un coup dur » Ne craignez-vous pas la fatigue accumulée maintenant ?
Ça va être dur pour tout le monde avec l'enchaînement des matches. Heureusement, on a rapidement un bon match à la maison pour oublier. lire aussi Le classement de la Ligue 1 C'est la fin de plusieurs séries pour l'OM, six victoires d'affilée, plus d'un an sans défaite en déplacement...
On est déçu parce qu'on voulait rester à côté du top, de Lille et du PSG, même si on a encore deux matches en retard. Aujourd'hui (ce soir), on rate une chance face à un adversaire direct en plus, c'est un coup dur. »