Foot - L1 - OM - Dimitri Payet (OM) : «Le niveau minimum»

L'Equipe.fr
Comme en équipe de France, le milieu offensif Dimitri Payet va porter le numéro 10 à l'Olympique de Marseille la saison prochaine.

Après leur large victoire face à Saint-Étienne (4-0), dimanche, les Marseillais étaient satisfaits de leur prestation et espéraient tenir le rythme jusqu'à la fin de saison.Dimitri Payet (OM, vainqueur de Saint-Étienne 4-0) : «On a joué simple, on a joué vite. C'est le niveau minimum qu'on doit afficher chaque week-end, avec la qualité qu'on a. On était au pied du mur après la victoire de Bordeaux, on était piqués par nos récentes prestations. C'était un adversaire direct. Bordeaux fait son chemin, à nous de faire les nôtres. On n'est pas à l'abri de retomber dans nos travers, il va falloir garder ce niveau-là. Ce qu'on a fait ce soir va nous mettre la pression, nous-mêmes, on est capable de faire ce genre de prestation, si on ne le fait pas, on ne devra s'en prendre qu'à nous-mêmes.»Morgan Sanson (OM) : «Cela fait plaisir. On avait une certaine pression car Bordeaux avait fait le travail. On l'a réalisé aussi, mais on ne va pas s'enflammer, il nous reste cinq matches, cinq finales, il va vraiment falloir mettre les ingrédients comme on l'a fait ce soir. Sur les derniers matches, nous avons eu un manque d'efficacité offensive, de réussite. Ce soir, on a fait une grosse performance offensive, il y avait beaucoup de liant entre les lignes, beaucoup d'animation. C'était une belle soirée. On a repris de la confiance, mais rien n'est fait. J'ai eu la chance de faire des passes décisives ce soir, mais c'est anecdotique, il faut de la qualité à la conclusion.»Florian Thauvin (OM) : «On a une belle possession de balle, on s'est créés beaucoup d'occasions, il y a eu quatre buts marqués, zéro pris, c'est une vraie performance collective. Sur mon premier but, il y a un super centre en retrait de Morgan (Sanson), j'attaque le ballon, avec le rebond, il vient sur mon pied droit. Je mets un plat du pied, je ne me pose pas de questions. Sur mon second but, je me retrouve en un contre un avec le défenseur, j'accélère, je n'ai pas d'autres choix que frapper du pied droit, je décide d'assurer avec un plat du pied, je croise et cela rentre. Les défenseurs regardent la vidéo, nous connaissent, il faut varier, être moins prévisibles. Cela a fonctionné. La semaine dernière, je m'en voulais de ne pas être efficace dans le dernier geste. Ce soir, il y a eu de tout, on a défendu ensemble, on a attaqué ensemble.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages