Foot - L1 - OM - « Je suis encore là ! », rappelle Steve Mandanda, le gardien de l'OM

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une interview accordée à La Provence, Steve Mandanda, le gardien de Marseille, évoque sereinement la concurrence avec l'Espagnol Pau Lopez, prêté cette saison par l'AS Rome. Dans une interview au quotidien régional La Provence, parue ce jeudi, Steve Mandanda évoque, en premier lieu, la nouvelle concurrence avec Pau Lopez, le gardien international espagnol de 26 ans, prêté par l'AS Rome. « Pau a l'air d'être quelqu'un de très bien, avec beaucoup d'expérience », juge-t-il, avant d'évoquer sa propre situation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Dans chaque équipe qui veut jouer le haut du tableau, tous les postes sont doublés. Yo (Pelé) n'étant plus là, il fallait recruter un gardien, rappelle le portier phocéen. J'ai 36 ans, je ne vais pas rester indéfiniment, le poste de gardien de but ne m'appartient pas et, à un moment donné, il faudra que je parte. Mais je suis encore là ! Je vais jouer le maximum de matches que le coach me fera jouer et essayer de prendre un maximum de plaisir pour finir du mieux possible. » lire aussi OM : Daniel Wass et Pol Lirola, ça n'avance pas Au sujet de son entraîneur, Jorge Sampaoli, souvent comparé à son compatriote argentin Marcelo Bielsa, l'un de ses prédécesseurs à l'OM (2014-2015), Mandanda nuance : « Ce sont deux personnages très différents. Ils ont une idée commune, le jeu, le pressing, la possession, les buts, l'attaque. Mais Sampaoli est beaucoup plus proche des joueurs, il leur parle beaucoup plus. » Et « Sampaoli est plus pragmatique », conclut-il. Enfin, à propos de son avenir en équipe de France (34 sélections), il affirme ne pas savoir « comment ça va se passer », d'autant qu'il ne s'est « pas fixé d'objectif », en prévision notamment de la Coupe du monde au Qatar, fin 2022. Si les Bleus se qualifient, bien sûr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles