Foot - L1 - OM - Florian Thauvin (OM) : « Un joueur en fin de contrat se pose toujours des questions »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Dans le dur ces dernières semaines, l'attaquant marseillais de 28 ans a évoqué son avenir, toujours incertain, et l'arrivée de Jorge Sampaoli. « Que pensez-vous de Brest, votre adversaire ce samedi après-midi ?
Ce sera un bon test, pour voir si on peut enchaîner deux victoires d'affilée. Brest, c'est vraiment une bonne équipe, au match aller, on l'avait emporté difficilement (3-2, le 30 août). Je les ai souvent regardés jouer cette saison, notamment contre Lyon (qui a gagné là-bas 3-2, le 19 février). Ils leur ont posé beaucoup de problèmes aussi, malgré des erreurs importantes en première période. Ils jouent bien au ballon, avec de belles sorties de balles. lire aussi Le programme de la 29e journée de Ligue 1 Pouvez-vous nous raconter vos séances avec le nouveau coach et le placement particulier (en relayeur plutôt à l'intérieur) qu'il vous a assigné face à Rennes, mercredi ?
Je ne sais pas encore à quoi ressemble une semaine de travail complète. Cela été très rapide, il a fallu vite se mettre au travail, tout de suite aborder notre nouveau système, prendre nos nouveaux repères. C'est un poste différent pour moi, je suis dans un nouveau registre, j'ai pris beaucoup de plaisir, cela me permet d'être plus polyvalent, de progresser. Le staff demande beaucoup d'implication, d'intensité, de justesse technique. Comment expliquez-vous ce début d'année 2021 très délicat pour vous ?
J'ai subi une longue blessure l'année dernière, on sait très bien qu'il faut autant de temps pour retrouver son meilleur niveau, il me faudrait presque un an pour moi. Les gens l'ont vite oublié. Pendant que tout le monde enchaînait les entraînements et les matches, travaillait, progressait, je n'avais plus une vie de footballeur professionnel, j'étais en soins tous les jours. Je dois rattraper ce retard. Comme tout le monde, j'ai souffert des mauvaises performances de l'équipe, on a été moins bien, quand on reçoit moins de ballons, c'est toujours plus compliqué de faire de bonnes choses. Cette période janvier-février a été très délicate pour le club, pour l'équipe. Le plus important est que cette page soit tournée. lire aussi Jorge Sampaoli (OM) : « Il y a beaucoup de frustration dans l'équipe » « On travaille beaucoup les sorties de balle, notre plan défensif. On est très heureux d'avoir un coach comme Sampaoli, c'est un système basé sur l'offensive » Vous avez un nouveau président, un nouvel entraîneur, et bientôt un nouveau contrat ?
Je ne sais pas du tout. Ces dernières semaines, des choses plus importantes se sont passées au club, beaucoup de changements. Cela n'a pas été simple pour tout le monde. Concernant mon avenir, je n'ai aucune idée. J'ai toujours eu, et mon entourage également, une très bonne relation avec Pablo (Longoria). Pourquoi n'avez-vous pas donné suite à la première proposition orale de Pablo Longoria en décembre dernier ?
Il y a eu des discussions entre Pablo et mon entourage, mais on n'a pas réussi à conclure un accord au mois de décembre. Ce n'est pas pour autant que la conversation a été fermée. Un joueur qui se retrouve en fin de contrat se pose toujours des questions, il n'est pas à 100 %. Le physique et la tête... vous ne pouvez pas tirer le meilleur de vous-même. Cela fut une décision prise par l'ancienne direction. À partir du moment où il y a une nouvelle direction, toutes les cartes sont redistribuées, on verra. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Vous qui pouvez comparer : avec Sampaoli, se rapproche-t-on du travail sous Marcelo Bielsa ?
Il y a certaines ressemblances. Ce sont des entraîneurs qui ont vraiment leurs idées, leurs schémas tactiques, défensivement, offensivement. C'est bien pour nous, on sait exactement quel est notre rôle sur le terrain. On travaille beaucoup les sorties de balle, notre plan défensif. On est très heureux d'avoir un coach comme Sampaoli, c'est un système basé sur l'offensive, sur l'attaque, il faut marquer beaucoup de buts, faire beaucoup d'efforts. C'est un football que j'aime, du football plaisir. Comment expliquez-vous que votre parcours ait vrillé en L1, au niveau des résultats comme de la qualité de jeu, depuis la mi-décembre ?
Je n'ai pas d'explications. C'est assez décevant, on avait quand même bien démarré la saison en Championnat. Ce fut la dégringolade après les vacances (de Noël), cela nous a mis hors course pour la Ligue des champions. Je n'ai pas vraiment de réponse. On va essayer de faire le maximum pour accrocher une place en Europe. On a pris du retard, on a raté une bonne partie de la saison. Je suis persuadé qu'on peut faire quelque chose de bien avec l'arrivée du nouveau staff. »