Foot - L1 - OM - Jorge Sampaoli (OM) : « Moi, mon idée serait de ne faire aucune faute ! »

·2 min de lecture

À deux jours d'un déplacement bouillant à Nice (dimanche, 20 h 45), le technicien argentin a développé ses principes en conférence de presse. « Après avoir revu la rencontre de dimanche, comment expliquez-vous son déroulement ?
Quand on analyse le match à froid, on a vu qu'on a laissé ce ballon à Bordeaux en seconde période, ils ont marqué ces deux buts en cinq minutes. Ensuite, on a voulu réagir, on n'a pas pu gagner, je pense même que l'expulsion (de Balerdi) est liée à ça, toute cette confusion. Quand l'équipe perd l'idée d'être protagoniste, d'avoir le ballon, elle se met en danger. Bordeaux en a malheureusement profité. Votre équipe prend deux buts par match. Comment corriger cela ?
Je le répète. On a une équipe toujours en formation, avec beaucoup de nouveaux éléments. Notre effectif n'est pas encore au complet. C'est même un peu stressant, quand on aura cet effectif au complet, cela posera quelques soucis sur les transitions attaque-défense. Quand on joue avec un bloc plus haut sur le terrain, il y a forcément une prise de risques plus grande. On essaye de renforcer quelques concepts défensifs pour être moins exposé, moins en danger à l'avenir. voir aussi Podcast : comment Pablo Longoria réveille l'OM Que pensez-vous de l'OGC Nice, que vous rencontrez dimanche soir ? Et de Christophe Galtier ?
Cela va être un match très difficile pour nous, Nice a beaucoup de jeunes joueurs, ils avaient déjà un très bon effectif la saison dernière, ils l'ont amélioré. J'ai hâte, c'est un gros défi pour moi et pour mes joueurs, d'autant qu'ils sont en grande forme et veulent peut-être essayer de répéter ce qu'a fait Lille l'an passé. Concernant Christophe Galtier, justement, il faisait partie des meilleurs entraîneurs du monde la saison dernière, il a remporté la L1 devant le Paris-SG, un club intouchable sur le papier. Son Lille a été très régulier sur tout l'exercice. L'OM a fait très peu de fautes (6) lors du match face à Bordeaux. Faudra-t-il élever le degré d'agressivité à Nice pour l'emporter ?
Moi, mon idée serait de ne faire aucune faute ! Parce qu'on veut avoir le ballon en permanence, on veut attaquer le plus possible, et défendre avec le ballon. Je respecte les autres philosophies mais, pour moi, une équipe qui fait beaucoup de fautes manque de ressources défensives. Ne pas faire beaucoup de fautes n'est pas un problème pour moi. Contre Bordeaux, on n'a pas donné assez d'importance au jeu avec le ballon. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles