Foot - L1 - OM - Jorge Sampaoli (OM) : « Suivre une idée plutôt que des individualités »

·4 min de lecture

Deux jours après le déplacement à Angers (0-0), l'entraîneur argentin est revenu sur l'actualité de son club, sereine sur le terrain, plus troublée en dehors. L'OM reçoit Lens dimanche (20h45). « Comment jugez-vous l'intégration et les prestations de Gerson ?
Quand un joueur quitte un pays, il faut toujours une période d'adaptation. On pense que Gerson s'adapte bien, il a été international récemment avec la sélection brésilienne. On attend aussi de voir ce niveau-là avec l'OM, qu'il soit déterminant avec nous comme il l'était dans son ancien club, Flamengo. Quand on prend un joueur comme lui, on lui voit de grandes qualités, on va avoir besoin de sa meilleure version cette saison. Même si personne n'est indispensable, l'OM est-il un peu moins fort quand Mattéo Guendouzi ou Dimitri Payet ne sont pas sur la pelouse ?
Ce sont bien sûr des joueurs importants, mais l'équipe a réussi à aller plus loin que ces individualités, c'est justement le chemin qu'on espère tracer ici. Suivre une idée plutôt que des individualités, créer une forme de jeu, un style, rester sur ça sans attendre de savoir si X ou Y sera disponible pour le match qui arrive. Dimanche, un des matches les plus exigeants de la saison nous attend. le RC Lens est une des meilleures équipes physiquement de la L1, l'entraîneur (Franck Haise) est aussi là depuis longtemps. Ils sont convaincus de leur style de jeu. Peu importe qui sera sur le terrain pour l'OM dimanche, ils devront relever un vrai défi physique, on devra garder nos idées très claires. « Tout le monde doit être décisif pour que l'OM reste à la place qui est la sienne » Le côté positif est que l'OM a eu six buteurs différents depuis le début de saison, en six matches de L1...
Ça, c'est un des aspects d'une supériorité collective. Quand on fait moins de passes dans notre camp et plus dans le camp adverse, logiquement, cela donne plus de possibilités à chacun de nos joueurs d'être proche du but ou décisif. Il y a une construction de cette équipe en ce sens, en sachant qu'à part Milik, voire Payet, nous n'avons pas de grands finisseurs. On a insisté sur le fait pour chacun de marquer, parce que la domination stérile, le contrôle ne permettent pas de gagner des matches. Tout le monde doit être décisif pour que l'OM reste à la place qui est la sienne. lire aussi Milik toujours pas dans le groupe de l'OM contre Lens en Ligue 1 Êtes-vous surpris que la greffe ait pris si vite, et que vous ayez des résultats rapidement avec cette équipe renouvelée ?
Je pensais que cela prendrait du temps. On a eu de la chance de gagner des matches au début, cela a favorisé mon travail. Comme dans la société, il y a toujours une nécessité d'évaluation dans notre domaine, seule la victoire est belle. Sinon tu ne restes pas en poste ! On a gagné du temps, on a aussi pu compter sur des joueurs qui comprennent notre idée, qui savent qu'on attend des résultats en plus du beau jeu, qui montrent leur supériorité à chaque rencontre. Cela doit perdurer, et ce sera le plus dur. Sur la rotation, l'idée est que le niveau de performance ne baisse pas. Contre Angers (0-0), il nous a sans doute manqué un peu de ressources en attaque. [sur les incidents entre supporters] « Si l'on continue, ce sera la fin du football » Mercredi, il y a eu des incidents entre supporters à Angers, un car de fans bordelais a été attaqué du côté de Montpellier. Êtes-vous inquiet en constatant ces incidents à répétition ?
C'est dommage. Pour moi, c'est un pas en arrière, alors qu'on revient dans les stades après la période de pandémie. Tous ces incidents, toutes ces conduites sont étranges, il faudrait une analyse sociologique plus profonde pour les comprendre. Dans le football, on a souvent besoin d'être vu, de participer, et je ne parle pas seulement des joueurs, qui sont ceux qui doivent être protégés et doivent prendre du plaisir. On attaque sans cesse l'autre dans le football, mais si l'on continue, ce sera la fin du football. L'OM risque d'être privé de parcage extérieur pour plusieurs rencontres. Des discussions sont-elles prévues avec les groupes de supporters ? Avez-vous un message à leur adresser ?
Chacun doit rester à sa place, chacun sait ce qu'il doit faire pour le bien de l'OM. Jouer sans supporters n'est pas bien, c'est la perte d'un soutien pour nous, idem pour le huis clos. Personne n'est plus important que le club, on a besoin de tout le monde, joueurs, entraîneurs, supporters, dirigeants, mais on ne doit pas se croire plus haut que l'OM, dans ses propos comme dans ses décisions. » lire aussi L'OM et la commission de discipline, la triste force de l'habitude

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles