Foot - L1 - OM - Maxime Lopez : «On a grillé un joker»

L'Equipe.fr
Maxime Lopez, le milieu de terrain de l'OM, est pressenti pour disputer le Mondial U20 qui débute le 20 mai, date de la dernière journée de Ligue 1.

Moins brillant qu'en début de saison, le milieu de terrain marseillais conserve néanmoins la confiance de son entraîneur. Déterminé et sûr de lui, Maxime Lopez reconnaît qu'il doit encore «apprendre» et s'adapter.«Comme tu es beau en bleu ciel !» Dans le bâtiment presse de la Commanderie, Rudi Garcia taquine gentiment Maxime Lopez, qui vient d'enfiler un haut de survêtement aux couleurs du club. L'entraîneur marseillais continue de veiller sur le benjamin de son équipe type, et lui reconnaît un passage moins fringant dans sa saison. Déterminé et sûr de lui, le joueur ne semble pas douter, et il l'a asséné avec des réponses affûtées comme des lames. «Avez-vous digéré cette prestation décevante face à Dijon ? La première période, en particulier, nous a fait du mal. On prend ce but juste avant la mi-temps, un vrai coup derrière la tête. On a su réagir. Aujourd'hui, on est passés à autre chose. Dimanche, on devra battre une équipe agressive, qui s'est bien renforcée au mercato d'hiver et qui vient de gagner à Montpellier, où ce n'est pas simple, on en a fait l'expérience. Ils sont en confiance, ils ne jouent plus rien, seront libérés devant un stade plein. Cela va être un match très arrangé. Comment avez-vous vécu le coup de gueule de Rudi Garcia ? C'est normal qu'il ne soit pas content après ce type de prestation, le coach est exigeant. On a travaillé à l'entraînement les quelques faiblesses aperçues pendant ce match. On corrige nos erreurs, notamment avec la vidéo, la meilleure des façons pour le faire. Avez-vous été vexé par le discours du coach ? Je ne connais pas un joueur qui peut être content après la prestation qu'on a réalisée. On s'est tous remis en question, on en a discuté entre nous, car on est un groupe très soudé. C'est normal que ça nous pique. C'est important que le coach nous crie dessus après un tel match, il reste peu de rencontres et on a grillé un joker. Il ne nous en reste pas beaucoup, on doit enchaîner les victoires. A titre personnel, sur quel point le coach vous a-t-il piqué lors de la séance vidéo, dimanche dernier ?Sur une action où je perds le ballon, avant la pause, il y a une contre-attaque qui débouche sur un corner, et on prend le but dans la foulée. Sur le moment, sur le terrain, je me suis rendu compte de cette erreur. Vous étiez cet hiver la plaque tournante du jeu olympien. Cela semble moins le cas.On n'a pas tout le temps joué que pour moi. Je suis nouveau, c'est ma première saison à ce niveau, je dois apprendre, m'adapter. D'ambition murmurée, la Ligue Europa est devenue un objectif clair, désormais. C'est normal, nous sommes cinquièmes, avec un point d'avance sur Bordeaux. On sait que Saint-Etienne va jouer un match en retard à Monaco. Encore heureux que notre objectif soit d'aller en Ligue Europa. Faites-vous partie de ceux qui estiment que cette équipe revient de très loin, au vu de tous les changements opérés cette saison ? Ce fut une saison un peu spéciale, avec de nombreux changements, l'arrivée de beaucoup de joueurs. Le groupe s'est formé au fur et à mesure. On va dire qu'on revient de loin car le début de saison ne fut pas évident. Aujourd'hui, on doit viser cette qualification en Ligue Europa, et rien d'autre. De qui vous sentez-vous le plus proche, dans le jeu, à l'OM ? Morgan Sanson, nous appartenons au même style de joueurs.Physiquement, avez-vous l'impression de marquer le coup ? Honnêtement, non. Avant de partir en sélection avec les U20, j'ai eu un petit coup de mou. Ce n'était pas seulement physiquement. C'est ma première saison en pros, cela peut arriver de rater des matches. La sélection m'a fait du bien, j'ai changé d'air en allant en Bretagne. Samedi dernier, face à Dijon, j'ai eu des bonnes sensations. Vous avez vécu des changements de poste, numéro 10 derrière Njie face à Rennes, numéro 6 devant la défense face à Angers. Quel poste vous convient le mieux ? Je me sens bien à tous les postes du milieu, à moi de m'adapter. Honnêtement, je ne trouve pas que ce soit plus difficile pour moi dans le jeu depuis plusieurs semaines. Le coach a entièrement raison sur les stats, je dois progresser sur ce point, pour arriver à être plus décisif. Qu'est-ce qui fait que l'OM n'arrive pas à être régulier cette saison ? Je ne sais pas. Si j'avais la réponse, je l'aurais donnée à tous mes partenaires.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages