Foot - L1 - OM-PSG - Incidents lors d'OM-PSG : jusqu'à 6 mois de prison ferme et des interdictions de stade d'un an

·1 min de lecture

Selon « La Provence », la justice a prononcé des peines allant d'amendes à 6 mois de prison ferme à l'encontre des 21 personnes interpellées après les incidents qui ont émaillé OM-PSG (0-0), dimanche. Toutes ces peines sont assorties d'une interdiction de stade pendant un an. La justice a fait preuve de célérité après les incidents qui ont perturbé le Classique OM-PSG (0-0), dimanche soir. La Provence rapporte ce mardi soir que 14 des 21 personnes interpellées, notamment pour jets de projectiles, détention de fumigènes et violences à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique, ont bénéficié d'une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ». lire aussi Payet vent debout après les incidents survenus pendant OM-PSG L'échelle de sanctions à leur encontre va de peines d'amendes à 5 mois de prison avec sursis. Ces peines sont assorties de l'interdiction de stade pendant un an. Ces personnes se verront ainsi dans l'obligation de pointer au commissariat à l'heure des matches. lire aussi Des mystères sur l'intrus entré sur la pelouse du Vélodrome Selon le quotidien régional, une seule personne, âgée de 41 ans, a été présentée ce mardi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Marseille. Relaxé des faits d'« outrage », l'individu a été condamné au titre de la « rébellion », à 6 mois de prison ferme (peine aménageable avec un bracelet électronique à domicile). Lui aussi est interdit de stade pour un an.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles