Foot - L1 - OM-PSG - Jorge Sampaoli avant OM-PSG : « Faire en sorte que leurs attaquants touchent peu de ballons »

·4 min de lecture

À deux jours du Classique, l'entraîneur de l'OM a détaillé son plan pour gêner les vedettes du PSG. Et il ne déroge pas à ses principes : Sampaoli veut obliger les Parisiens à défendre dans leur camp avec un jeu de possession léché et haut placé sur le terrain. « Comment appréhendez-vous votre premier Classique en L1, à la tête de l'OM ?
L'importance des matches est liée à l'inquiétude de nos supporters. On sait que le peuple marseillais veut voir un match disputé, face à un adversaire d'un autre niveau, qui montre sa différence avec les autres équipes à chaque mercato. Mais pour le public du Vélodrome, pour la ville de Marseille, pour le club, il est important d'être compétitif. Il y a plus d'émotions, cela rend sans doute ce match spécial. lire aussi « Petite gêne » pour Cengiz Ünder (OM) avant le Classique contre le PSG Jorge Sampaoli, entraîneur de l'OM « On a énormément de respect pour cette équipe mais, comme nos supporters, on a de l'espoir » Le Paris-SG a déjà pris 27 points sur 30 en Championnat. La course au titre est-elle déjà réglée ?
Je ne peux pas considérer que le titre est déjà acquis pour le Paris-SG. C'est vrai qu'ils sont en train de montrer une véritable régularité en Championnat et en Coupe d'Europe. Cette équipe est taillée pour ça. Mais il y a beaucoup d'indices qui nous permettent de penser qu'on peut faire quelque chose contre eux. À nous de profiter des opportunités qu'on aura pendant ce match. On a énormément de respect pour cette équipe mais, comme nos supporters, on a de l'espoir. Face à des joueurs d'un tel talent, ce match va nous permettre de hausser notre niveau de jeu, même si on a très peu de temps pour le préparer, seulement 48 heures après notre déplacement à Rome. Jorge Sampaoli, entraîneur de l'OM « L'idée est d'être dans la même veine (que contre la Lazio) Dans quels secteurs va se jouer le sort de cette rencontre, selon vous ?
Si l'adversaire réussit à sortir de notre pressing, à le sauter, il y aura beaucoup plus de difficultés pour nous. C'est une équipe qui a de la précision, de la vitesse, il faudra faire en sorte que leurs attaquants touchent peu de ballons. Ils ont du talent sur toutes les lignes, évidemment, il faudra que leurs meilleurs joueurs, offensivement notamment, ne puissent procéder à des attaques rapides. Quand on voit le travail effectué hier (jeudi)face à la Lazio (0-0), l'idée est d'être dans la même veine : on avait décidé que Ciro Immobile et les autres attaquants italiens toucheraient peu de ballons et ne s'approcheraient guère de notre surface. On avait le contrôle du ballon, on essayera de faire un peu la même chose dimanche. Le développement de certaines situations peut aussi créer des émotions, nous faire sortir de notre plan de jeu, et on le paiera cher si cela se produit. Si on modifie notre idée, face à une équipe aussi forte, on souffrira à coup sûr. lire aussi Pablo Longoria (OM) appelle le Vélodrome au calme avant le Classique contre le PSG dimanche À la tête de la sélection argentine, vous aviez affronté les Bleus lors du Mondial 2018 et Kylian Mbappé avait pris les grands espaces (4-3 pour la France, en 8es de finale). Quels enseignements tactiques avez-vous tirés de cette rencontre ?
Affronter un joueur d'espace comme Kylian Mbappé, c'est toujours compliqué. On sait très bien que, même si on a le contrôle du ballon, toute perte de balle peut être fatale. Il n'attend que ça, il est à l'affût, prêt à jaillir. Mais comme je l'ai déjà dit, aujourd'hui, le football est très important, dans la politique, dans l'économie. On peut voir des pays qui achètent des clubs puis tous les meilleurs joueurs. Cela rend les choses très difficiles pour les autres équipes, qui n'ont pas cette possibilité. On parle de Mbappé, mais on pourrait évoquer Messi, Neymar, Di Maria qui peuvent changer le match depuis n'importe quel endroit du terrain... Avoir tous ces joueurs dans la même équipe, seul un club détenu par un État peut se le permettre. » lire aussi L'OM condamné à un huis clos partiel par l'UEFA

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles