Foot - L1 - OM - Roxana Maracineanu va parler avec Jacques-Henri Eyraud (OM)

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Invitée ce vendredi matin sur « France Info », la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu s'est notamment exprimée sur l'atmosphère tendue à Marseille. « Nous avons pris la décision de ne plus tolérer aucune violence commise par les supporters ultras. Nous le leur avons signifié par l'envoi d'un courrier de mise en demeure affirmant notre volonté de mettre fin à ces pratiques », était-il indiqué lundi dernier dans un communiqué de l'OM, qui renvoyait aux débordements à la Commanderie, le 30 janvier dernier avant Marseille-Rennes (reporté au 10 mars), et ravivait les tensions avec les supporters marseillais.

Interrogée ce vendredi matin sur France Info, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu s'est exprimée sur le sujet. À la question de savoir s'il faut dissoudre ces clubs de supporters, elle a d'abord pris le ton de la fermeté : « Dit comme ça, cette phrase, je ne suis pas du tout contre. Évidemment, il faut qu'on évite à tout prix des violences au moment des matches de sport, ce n'est pas le lieu, ce n'est pas le moment, les matches, ça doit être un moment de joie. Et même si son équipe perd, même si on n'est pas content de comment l'équipe est gérée, on ne doit pas partir en vrille comme ça. » « Je tiens beaucoup à ce qu'on respecte les supporters, ils ont été là avant que les dirigeants de l'OM soient là, ils seront encore là pendant des années, et il faut les respecter, les associer aussi » En même temps, elle souhaite un apaisement et de la concertation : « Je vais avoir M. Eyraud aujourd'hui au téléphone pour en discuter avec lui. Je tiens beaucoup à ce qu'on respecte les supporters, ils ont été là avant que les dirigeants de l'OM soient là, ils seront encore là pendant des années, et il faut les respecter, les associer aussi, et trouver justement des terrains d'entente, de discussion avec eux, les impliquer aussi pourquoi pas à la gouvernance du club, moi je tiens beaucoup à ça, pouvoir avoir leur avis au moment où on prend des décisions sur des joueurs, des entraîneurs, ça existe ailleurs, qu'ils aient leur mot à dire sur les décisions importantes prises au sein du club et si ces discussions que M. Eyraud a proposées peuvent aboutir à quelque chose de ce genre, je pense que ce sera novateur. »