Pourquoi le PSG veut une tribune debout

L'Equipe.fr
L’Equipe
Le souhait du PSG d'être candidat pour tester des tribunes debout la saison prochaine répond en partie à un souci d'économies.

Foot - L1 - Pourquoi le PSG veut une tribune debout

Le souhait du PSG d'être candidat pour tester des tribunes debout la saison prochaine répond en partie à un souci d'économies.

Le souhait du PSG d'être candidat pour tester des tribunes debout la saison prochaine répond en partie à un souci d'économies.

Le PSG sera candidat, la saison prochaine, pour tester les tribunes debout, une phase de test ayant été décidée, il y a quelques jours, par Laura Flessel, la ministre des Sports. D’autres clubs de Ligue 1 mais aussi de Ligue 2 ont déjà laissé entendre qu’ils étaient favorables à cette expérimentation. Dans le cas du PSG, un tel souhait répond en partie à un souci d’économies. Depuis le retour des ultras au Parc des Princes, en octobre 2016, entre 3 000 et 4 000 sièges ont été cassés dans le virage Auteuil. À environ 40 euros le siège, l’addition s’est vite envolée pour largement dépasser les 100 000 euros. De plus, ces dégradations donnent un travail supplémentaire aux équipes de maintenance du Parc des Princes.

En l’état, selon la loi, chaque détenteur d’une place au stade doit disposer d’un fauteuil. Il faut donc remplacer chaque assise cassée. Mais ce n’est pas toujours le cas, selon certains abonnés du virage, ce qui pose des questions de sécurité et expose le club à des sanctions en cas de problèmes. Cependant, pour les rencontres de Coupe d’Europe, les enceintes ne doivent proposer que des places assises. D’une compétition à une autre la saison prochaine, le PSG pourrait donc devoir monter et démonter un certain nombre de ses sièges.

Que lire ensuite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages