Foot - L1 - Malmené, le PSG enchaîne à Brest et reprend la tête de la Ligue 1

·3 min de lecture

Parfois en difficulté face à des valeureux Brestois, le PSG s'est malgré tout imposé (4-2) et est parvenu à enchaîner un troisième succès de rang en Ligue 1. Le voilà de nouveau provisoirement seul en tête du Championnat. Le match : 2-4 Nous n'en sommes qu'à la troisième journée du Championnat, et le PSG exerce déjà une sacrée pression sur ses principaux concurrents dans la course au titre. La formation de Mauricio Pochettino a perdu le Trophée des champions face à Lille (0-1) ? Elle a, depuis, réalisé un sans-faute en L1 : trois matches, trois victoires, et voilà Marseille relégué à cinq points, Monaco, Lyon et Lille à huit. Alors oui, cette avance n'est que provisoire, mais ce succès à Brest (4-2) a encore été obtenu sans Messi, Neymar ni Ramos. Alors... Verratti et Gueye ont, eux, fait leur retour dans le groupe et dans le onze, mais c'est un autre joueur qui a lancé le PSG vers la victoire. Passeur décisif à Troyes (2-1), encore précieux face à Strasbourg (4-2), Ander Herrera a ouvert le score sur une jolie reprise de volée. Le milieu espagnol a profité d'un Bizot pas irréprochable sur le coup, et d'un peu de chance aussi, le ballon heurtant le poteau avant d'entrer (1-0, 23e). Mais l'intention est bonne, le geste parfait, et l'Espagnol a aussi montré qu'il faudrait compter avec lui cette saison. lire aussi Le film du match Encore en jambes (voir ci-dessous), tout comme un excellent Hakimi, Mbappé a rapidement doublé la mise (2-0, 36e). Le match semblait alors plié, mais Honorat, servi par une délicieuse talonnade de Faivre, a trompé Navas, qui n'a pu que toucher le ballon (1-2, 42e). Le PSG a décidément du mal à verrouiller derrière, et ce sera d'ailleurs un de ses axes de progression, puisqu'il a toujours pris au moins un but cette saison. Il en a même encaissé un second, quand Mounié est parvenu à glisser le ballon entre les jambes de Navas (85e). Mais le PSG reste une formidable machine, capable de faire dérailler n'importe quel adversaire sur un coup de génie, et Idrissa Gueye, d'un missile de près de 35 mètres, lui avait donné deux buts d'avance (73e). Et alors que tout semblait possible, Di Maria a mis un terme au suspense d'une merveille d'extérieur du gauche (4-2, 90e). Après deux nuls très intéressants face à Lyon (1-1) et Rennes (1-1), Brest a donc chuté pour la première fois de la saison. Même bourré d'imperfections, le PSG poursuit de son côté sa marche en avant. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Le joueur : Mbappé décisif, encore et toujours Son avenir fait l'objet de grandes discussions, en interne comme en externe, mais Kylian Mbappé continue de montrer qu'il sait en faire abstraction. La preuve ? L'attaquant a été impliqué dans trois buts durant cette rencontre. C'est sur son centre, dévié, que le ballon est parvenu à l'entrée de la surface à Herrera sur l'ouverture du score. Le n°7 parisien a ensuite débloqué son compteur cette saison d'une reprise de la tête imparable. Tout ne fut donc pas parfait, on l'a compris : la réduction du score brestoise est intervenue sur une de ses pertes de balle, et il s'est vu infliger un carton jaune pour un jeu dangereux sur Honorat (65e). Mais le champion du monde a été encore très en vue, il aurait pu inscrire un autre but si Bizot ne s'était pas interposé (4e), et être crédité d'une passe décisive si Verratti, sur un de ses décalages, n'avait pas tergiversé et manqué le cadre, seul à bout-portant (16e). Remplacé à la 81e par Di Maria, Mbappé compte un but et deux passes décisives en trois journées. Il y a pire pour un joueur dont la tête pourrait être ailleurs. 20 Brest n'a remporté aucun de ses 20 derniers matches face au PSG (7 nuls, 13 défaites).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles